Tsitsikamma Dance a profité de son handicap raisonnable et d’une belle monte de Juglall pour ouvrir son compteur à Maurice

Le petit poids, la bonne décision de démarrer de loin après avoir suivi le meneur de plus près ont fait que Tsitsikamma Dance ouvre son compteur. C’est Nooresh Juglall qui était associé au cheval de Jean-Michel Henry, après le forfait de Brandon Louis. La course a été réduite à un sprint sur 600m par Speed Limit, qui n’a cependant pu contenir le retour de ses poursuivants. Cette course a été trompeuse dans un sens. Certains peuvent penser qu’elle avait été lancée sur des bases élevées par Speed Limit, surtout quand ce dernier a accentué son avance au début de la descente. Toutefois, il n’en a rien été. Quand on jette un coup d’œil sur les temps fractionnés, cela se confirme. Les 600 premiers mètres ont été couverts en plus de 39″, ce qui est relativement lent. Eurklidon est allé plus vite dans la septième épreuve. On ne comprend donc pas trop pourquoi Speed Limit a pu augmenter son avance avant le Tombeau Malartic, alors que c’est dans cette partie (1200-1000m) que la course a été la plus lente, soit 13″56.

Tsitsikamma Dance a gagné la course quand il a pu se placer devant Ready To Attack aux environs des 1200m. En fait, le cheval d’Olivier Plaçais a été incapable de se maintenir en troisième position, à moins que le jockey français était satisfait du positionnement de sa monture et ne voulait pas qu’elle fasse un effort à cet instant de la course, car il ne faut pas oublier qu’on était en pleine montée. Pendant ce temps, le favori Bad Attitude était, lui, à l’extérieur et courait avec le nez au vent. Le tempo a accéléré quelque peu au début de la descente, mais a ralenti entre les 800 et les 600m. Ce dont en a profité le peloton pour se rapprocher. Tsitsikamma Dance a été quelque lancé à 500m de l’arrivée avant d’attaquer franchement le leader dans le dernier virage, poursuivi par Ready To Attack et Bad Attitude. Ce dernier, qui était à l’extérieur, a été redirigé vers l’intérieur, son jockey estimant qu’il n’avait pas assez de ressources pour continuer sur le même chemin. Il n’a pas pu soutenir la comparaison dans l’emballage final et s’est retrouvé à plus de trois longueurs du vainqueur à l’arrivée.

Ready To Attack a tout tenté, mais la différence de poids entre lui et Tsitsikamma Dance était un handicap difficile à contourner. On peut aussi se demander s’il n’aurait pas pu battre le cheval de Jean-Michel Henry si son cavalier avait insisté pour se maintenir en troisième position. Les autres engagés n’ont eu aucune influence sur le déroulement de la course. Sea King s’est fait souffler la quatrième place sur le fil par Sir Bernadini. Après la course, il a été constaté qu’il était très éprouvé. Speed Limit s’est effondré pour se retrouver à plus de six longueurs. Copper Force, qui avait suivi en deuxième position durant la majorité du parcours, n’a devancé que The Thinker. Ce dernier a sans nul doute trouvé la distance trop longue pour ses aptitudes. Tanjiro n’a été qu’un simple spectateur et Split The Breeze, qui avait suivi d’un peu plus près, n’a pu maintenir le rythme jusqu’au bout.