La sélection nationale masculine peut-elle aller chercher l’exploit à La Réunion ? C’est la grosse interrogation des mordus du ballon rond surtout après une première saison locale disputée sous le signe du professionnalisme. A notre niveau, nous estimons que ce sera très difficile pour le Club M d’aller contester les Réunionnais chez eux. A moins d’un miracle…
Aux Seychelles en 2011, Maurice avait pu se hisser en finale face aux Seychellois avant de perdre ensuite sur penaltys (3-4) après un nul d’un but partout après la fin du temps réglementaire. Cette fois-ci, les choses s’annoncent beaucoup plus compliquées d’autant que les récents résultats ne plaident nullement en faveur des Mauriciens. Il faut d’abord rappeler que le sélectionneur national, le Français Didier Six, a été démis de ses fonctions après la participation mauricienne à la COSAFA Cup, disputée en avril dernier en Afrique du Sud. C’est son adjoint Alain Happe qui a ensuite pris les choses en main avec comme adjoint, Akbar Patel et Désiré L’Enclume.
Ce trio, il faut le dire, n’a pas eu la main heureuse, puisque le Club M a été sévèrement battu sur le score de sept buts à un par le Ghana à l’extérieur. C’était lors de son premier match de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Par la suite, Maurice a été éliminée des Championnats d’Afrique des Nations, dont la phase finale est prévue pour janvier 2016 au Rwanda. Cela après avoir essuyé deux revers d’entrée face à l’Afrique du Sud. Après les trois buts à zéro concédés à l’aller, les joueurs d’Alain Happe ont été ensuite battus deux à zéro à domicile.
Avec autant de défaites et un changement d’entraîneur à quelques mois seulement des 9es JIOI, cela confirme les inquiétudes autour de cette équipe. Pourtant, les choses semblaient avoir pris une autre tournure après les débuts de Didier Six à la tête de cette équipe. En effet, face à des équipes africaines mieux classés que Maurice au niveau du classement FIFA (Fédération internationale de Football Association), les locaux avaient réalisés le nul (2-2) face au Burundi à Curepipe, avant de d’accrocher le Togo (1-1) quelques jours plus tard, à Belle Vue. Ces deux performances avaient laissé place à un brin d’espoir et ce, même si ce n’était là que deux matches amicaux. La suite on la connaît.
Face à une situation des plus compliquées, Alain Happe et ses adjoints auront également à composer sans l’un de leur meilleur joueur, à savoir Gurty Calambé. L’attaquant qui a subi une blessure au genou ne sera pas du voyage, au même titre que Ludovic Lafoudre (adducteur) et Yash Veeranah (tendon). Sans compter que certains de leurs coéquipiers se trouvent à l’infirmerie pour traiter leurs blessures. Alain Happe avait lui-même pas hésité à faire état de ce problème dans ces mêmes colonnes tout en évoquant son étonnement par rapport à cette situation. De plus, il aura à composer sans les frères Bru, Jonathan et Kevin, retenus par leurs clubs professionnels en Europe. A bien voir, le coup est difficilement jouable pour la sélection masculine dans quelques jours à La Réunion. Aux dirigeants du football local de se préparer à assumer pleinement leurs responsabilités dans cette aventure qui sent déjà le roussi avant même d’avoir commencé.