Des officiers du poste de police d’Abercrombie ont eu des difficultés à maîtriser un suspect de 31 ans qui, menotté, a tenté de s’évader aux environs de deux heures du matin. Il s’est finalement retrouvé à l’hôpital Jeetoo.

A l’origine de toute cette affaire, une déposition d’une habitante de Sainte-Croix, âgée de 32 ans. Cette dernière a déclaré aux policiers hier qu’elle vit avec le suspect depuis cinq ans et qu’une dispute a éclaté entre eux. Son compagnon lui aurait pris par les cheveux avant et la projeter contre un mur. Blessée, elle s’est rendu à l’hôpital Jeetoo où la police lui a remis un formulaire 58.

Plus tard dans la soirée, son compagnon s’est rendu au poste de police et a été arrêté pour violence domestique. Selon les officiers présents, le suspect sentait l’alcool et avait du mal à se tenir correctement.

Le suspect a par la suite demandé à utiliser les toilettes. Mais une fois à l’intérieur, il a tenté de retirer ses menottes, les endommageant. La police l’a menotté avec une autre paire. Mais ce faisant, le suspect a tenté de s’enfuir en bousculant deux officiers. Toutefois, deux constables se sont jetés sur lui et l’ont maîtrisé.

Le détenu a été blessé aux pieds et au visage et a été hospitalisé avec une sentinelle à son chevet. Un des policiers a également été blessé à la main. Il a reçu des soins et a obtenu trois jours de congé.

Le détenu est attendu au tribunal de Port-Louis où les charges provisoires de “domestic violence” et “damaging government property” devraient être retenues contre lui.