Joseph Mario Guillaume, qui a été traduit devant le tribunal de Rodrigues présidé par la magistrate Meenakshi Bhugun-Ramjutton, a été acquitté. Il était accusé d’avoir commis le délit de “attempt on chastity upon a child under the age of 12”, faits qui se seraient produits en 2008. La juge est arrivée à la conclusion que la présumée victime a consigné trop de versions contradictoires.
Ainsi, la présumée victime a expliqué que c’est à la suite d’un vol d’argent qu’il aurait commis que l’accusé l’aurait entraîné de force dans un buisson pour le sodomiser. Or, dans un premier temps, elle avait aussi déclaré que plusieurs individus étaient concernés, avant de se rétracter et de n’inculper que l’accusé. De plus, les examens effectués sur la « victime » n’ont pu établir qu’elle avait réellement subi un tel acte.
La magistrate est donc d’avis que la « victime » n’est « pas crédible ». D’autant que les faits allégués ont été rapportés un an après qu’ils auraient été commis.