Face aux accusations de vouloir provoquer les bleus par la présence remarquée de Joe Lesjongard et Alan Ganoo lors d’une site visit en début de semaine à Cité Bondié, Surinam, Showkutally Soodhun, ministre du Logement et des Terres, lors d’une conférence de presse hier, a rétorqué : « Xavier est mon meilleur ami et mon frère. Mon fils travaillait au Board Of Investment et Xavier-Luc Duval a reconnu ses compétences et l’a laissé en place, malgré le changement de gouvernement. Navin Ramgoolam voulait mettre mon fils à la porte mais Xavier a dit non. Jusqu’à ma mort je serai reconnaissant à Xavier Duval. Le PMSD est mon meilleur ami au gouvernement. »
La présence des deux députés du Mouvement Patriotique Alan Ganoo et Joe Lesjongard à Cité Bondié, soutient Showkutally Soodhun, découle du fait qu’ils lui en avaient fait la demande en de nombreuses occasions et qu’il avait pris l’engagement au Parlement de les inviter pour un état des lieux lorsqu’il irait à la rencontre des squatters.
« Alan Ganoo finn faire suivre sa dossier la depi commencement. Li finn téléphoné à plizier reprises pu demandé kot situation fine arivé. Environ une cinquantaine de familles squattaient ce terrain dans des conditions insalubres dans les maisons, sans eau, ni électricité. Le ministère accordera environ 50 à 60 toises de lopin de terre à ces familles. Par contre, finn ena maldonne, la personne chargée envoyer une invitation à Ezra Jhuboo a téléphoné à Mahen Jhugroo et non à Ezra Jhuboo. J’ai parlé à ce dernier pour lui expliquer ce qui s’est passé et il a bien réagi. »
Showkutally Soodhun a aussi évoqué les squatters de Port-Louis, ceux de Cité Bon Dieu à Riambel et de la régularisation de la situation des personnes qui se trouvent sur les établissements ENL. Concernant les squatters de Port-Louis, la solution à leurs problèmes est aujourd’hui une réalité, dit-il. Après avoir lui-même fait une descente des lieux et rencontré les officiers et les stakeholders, il a été décidé que 82 squatters de Tranquebar seront relogés à Pointe-aux-Sables. Les travaux d’infrastructures ont coûté Rs 57 millions. D’autres procédures administratives sont en cours concernant de Camp Yoloff et Route Nicolay qui seront également relogés à Pointe-aux-Sables. « Ena lot l’endroit kot Ring Road pu passer : La Route Militaire Port-Louis. 18 squatters issus de la Route Militaire seront relogés dans Canal Anglais à Port-Louis. » Rien ne sera laissé au hasard, soutient le ministre, qui promet que bon nombre de squatters seront régularisés et recevront une letter of intent. « On leur donnera un contrat sur le lieu même où ils résident. Cela concerne une cinquantaine de familles de Vallée-Pitot, sept de Vallée-des-Prêtres, trois de Mgr Leen et neuf de Cité-la-Cure. » Des plans sont en cours d’élaboration par les officiers chargés de faire une visite sur les lieux où seront érigées ces maisons. Le ministre des Terres veut que chaque famille de squatters dispose de connexion à l’eau et l’électricité… Il indique que 25 familles de Cité-la-Cure seront relogées à Batterie-Cassée, et dix familles dr Mgr Lee sur un terrain non loin de leur actuelle demeure.
Showkutally Soodhun a affirmé avoir été interpellé par le cas de cette dame de 102 ans qui n’a jamais eu droit à de l’électricité dans sa maison. « Je vais aider personnellement cette dame en lui donnant Rs 100 000 de mon salaire. Je veux qu’elle ait une maison convenable. »
En ce qui concerne la régularisation de ceux qui vivent au camp ENL, il explique que 400 familles ont vécu depuis une cinquantaine d’années dans ce lieu. « Zot pena contrat, zot gagn plizier contraintes. J’ai négocié avec ENL, ils ont été attentifs. Je vais débattre de ce sujet devant les Conseils des ministres et ces familles pourront bientôt avoir leur contrat. » « Le ministère a approuvé les dossiers de 1 056 familles dans les quatre coins de l’île. Enn l’équipe ministère pe travay lor ban letter of intent ki nu pu tiré. »
Showkutally Soodhun soutient par ailleurs que depuis qu’il est à la tête du ministère des Terres et du Logement, il a dû arrêter toutes les spéculations sur les terrains de l’État. « Ce sont les proches du PTr qui sont concernés, et mon ministère a relevé dans des cas des spéculations de Rs 100 millions. » Il y a eu de nombreux abus concernant les squatters et un cadre de son ministère a été suspendu « car il est responsable de nombreuses maldonnes », allègue Showkutally Soodhun, avant de conclure que d’ici juin 2016 il y aura « 3 000 unités lakaz NHDC et l’exemption du Registration fee de Rs 57 000. »