En conférence de presse ce vendredi après-midi, le Leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui est d’avis que l’affaire Medpoint est arrivé à un point final, se demande désormais quelle sera la position du leader du MMM, Paul Bérenger dans toute cette affaire. « L’affaire Medpoint était son cheval de bataille et il l’avait qualifié de scandale du siècle. Il nous doit maintenant des explications et sauver sa propre réputation », affirme Xavier-Luc Duval.

Le Leader de l’opposition estime à cet effet que c’est grâce au PMSD que le DPP a réussi à amener un « sitting prime minister » devant le Privy Council. Lundi dernier, le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, a ainsi obtenu gain de cause auprès du Privy Council dans l’affaire MedPoint.

« Le PMSD a démissionné, fin 2016, expressément parce que le MSM et le ML voulait rendre le DPP complètement sous la tutelle de trois nominés politiques », précise Xavier-Luc Duval.

Le leader des bleus soutient que c’est ainsi grâce au PMSD que la « prosecution commission » ne fut pas créée. Par la suite, le DPP a ainsi maintenu son indépendance et a pu mener à bien la poursuite contre Pravind Jugnauth.

Pour XLD, les Mauriciens sont aujourd’hui beaucoup plus informés de la situation concernant les conflits d’intêrets sous la « Prevention of Corruption Act ». Le bureau du DPP a lui-même émis un communiqué pour remercier le Privy Council.

Le leader de l’opposition tient toutefois à préciser que le PMSD n’a jamais souhaité « le malheur des autres mais seulement le bonheur de savoir que tous les Mauriciens étaient égaux devant la justice ».