Le conseiller MSM de la mairie de Quatre Bornes Dooshiant Ramluckhun a porté plainte à la police pour dénonciations « fausses et malveillantes », qui dit-il portent atteinte à sa réputation. Il accuse le conseiller du PMSD Ziyad Goomany d’avoir donné de fausses informations aux enquêteurs relativement aux affiches illégales placardées dans certains endroits spécifiques de l’île.
Une équipe du Central Criminal Investigation Department (CCID) a débarqué chez Dooshiant Ramluckhun à Sodnac lundi pour l’interroger sur cette affaire après les allégations selon lesquelles sa voiture, une Prado, a été aperçue à la rue Malartic à Quatre-Bornes samedi soir avec deux personnes qui collaient des affiches illégales. Le conseiller du MSM a nié ces accusations et dans sa déposition à la police, il avance que sa voiture est restée dans son parking et qu’il s’est absenté de chez lui temporairement pour se rendre à un mariage en utilisant un autre véhicule. D’ailleurs, il a invité les hommes de l’assistant commissaire de police (ACP) Devanand Reekoye à visionner les caméras de surveillance de sa résidence pour déterminer si sa Prado a quitté sa maison.
Après avoir donné sa version des faits, Dooshiant Ramluckhun a renvoyé la balle à son dénonciateur. Cette fois-ci, le CCID devra interroger Ziyad Goomany sur sa déclaration.
Par ailleurs, les enquêteurs tentent de déterminer où ont été imprimées ces affiches illégales qui portent le logo du PMSD avec pour inscriptions « nou pas le l’Arabie Saoudite ». En se basant sur certains renseignements, la police piste une imprimerie dans la région est de l’île et une équipe devrait s’y rendre prochainement.
Le secrétaire général du PMSD, Mahmad Khodabaccus avait porté plainte pour incitation à la haine au CCID dimanche, demandant à la police de faire la lumière sur cette affaire. Un peu plus tard, le conseiller Ziyad Goomany lui emboîtait le pas en soutenant avoir vu deux individus qui placardaient ces affiches dans la région de Quatre-Bornes. Selon Mahmad Khodabaccus, ces affiches illégales ont fait leur apparition suite à la PNQ du leader de l’opposition Xavier-Luc Duval sur les relations diplomatiques entre Maurice et le Qatar.