Le Royaume-Uni a subi le mercredi 22 mai un revers cinglant à l’Assemblée générale de l’ONU où une majorité de pays lui a demandé de rétrocéder sous six mois à l’île Maurice l’archipel des Chagos qui abritent une base britannico-américaine stratégique.

Lors du vote de la résolution de Maurice sur le dossier Chagos à l’Assemblée générale des Nations Unies ce mercredi, 116 pays ont voté pour, 56 pays se sont abstenus et 6 ont voté contre.

Plusieurs personnes se sont réunies au centre des Chagossiens à Pointe aux Sables pour assister à la retransmission à la télé du vote des pays membres de l’Assemblée générale des Nations Unies et c’est sous des applaudissements et des cris de joie qu’ils ont accueilli le vote en faveur de la résolution de Maurice.

L’avis consultatif de l’ONU est désormais une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies. Une résolution, non contraignante mais à forte valeur politique, donnant à la Grande-Bretagne six mois pour rétrocéder l’archipel à Maurice. Une demande déposée par le Sénégal au secrétaire de l’UN à New York.

Les pays africains ont voté massivement en faveur de la résolution, les Européens affichant des positions divergentes, partagés entre leur soutien à un pays de l’Union européenne et le respect du droit international.

À LIRE ÉGALEMENT : (Chagos) AG de l’ONU : « Le colonialisme ne peut plus être toléré », affirme Pravind Jugnauth