Pour de nombreuses minutes lors de la conférence de presse de l’Alliance Lepep ce samedi 4 mai, Bobby Hurreeram s’est attardé à critiquer le leader du PTr Navin Ramgoolam. « Bizin dir seki Ramgoolam ete. C’est normal que nous devons dire à la population que c’est un homme dangereux », devait-il expliquer à la presse.

Concernant le meeting du 1er mai du PTr à Port-Louis, Bobby Hurreram a déclaré sur Navin Ramgoolam que « telman li blufe, li krwar do so bluf li mem ». Et d’ajouter : « Navin Ramgoolam a parlé de rupture sur rupture alors que, quand il était au pouvoir, rien n’a été fait. Il a parlé de mesures sans queue ni tête ». 

« Si get bien, nou gouvernman pe fer ek etablir seki li’nn dir. Li pe anons seki nou’nn deza fer », a estimé Bobby Hurreram.

Selon lui, le leader du PTr « pratique une politique de vengeance », l’accusant d’être « coupé de la réalité mauricienne » en raison de « son nuage de cigare ».

« C’est notre gouvernement qui a fait avancer le pays », devait-il ajouter.

Bobby Hurreram est, en outre, revenu sur la présence de Laina Rawat au meeting du Reform Party de Roshi Bhadain. « Se enn operasion masinn a lave. Bhadain pe zis pass linz dan masinn a lave e reprezant li kouma enn kandida prop ».

Zouberr Jommaye a, pour sa part, tenu à rassurer la population que le gouvernement « pe kontign so travay pou rekiper Sagos ».