L’Argentine a terminé en tête de son Groupe F sans toutefois convaincre autrement que par les fulgurances de Lionel Messi, auteur de quatre buts sur les six inscrits en trois victoires. Ce huitième de finale a confirmé les difficultés de l’Albiceleste, sérieusement malmenée et poussée en prolongations par la Suisse.
Les premières offensives de l‘Albiceleste manquaient cruellement de précision et de tranchant, à l’image de la tête au dessus de Gonzalo Higuain (25′), tout le contraire de la percée ligne de fond de Xherdan Shaqiri, suivie du double arrêt de Sergio Romero sur les tirs de Grani Xhaka et Stephan Lichtsteiner (28′). 
La réplique argentine se limitait à un tir non cadré d’Ezequiel Lavezzi et un corner brûlant d’Angel Di Maria (29′) qui passait devant le but de Diego Benaglio (30′), tandis que Josip Drmi? tuait dans l’oeuf la plus belle occasion de la première mi-temps en ratant complètement son lob, en tête à tête avec Romero (39′).
Les hommes d’Alejandro Sabella voyaient une petite embellie après la pause, mais Marcos Rojo (59′), Higuain (62′) et Messi (78′) tombaient sur un Benaglio des grands jours. Les Suisses ne faiblissaient pas en prolongations, et paraissait même plus frais physiquement même les Argentins les faisaient courir après le ballon dans les 15 dernières minutes. Di Maria aurait pu faire sauter le coffre fort une première fois (109′), et trouvait enfin la faille in extremis sur un travail superbe de… Messi (1:0, 118′).
Les dernières minutes
étaient asphixiantes pour les supporters argentins, avec notamment un poteau de Blerim Džemaili (120’+1), mais ils ont iront bel et bien à Brasilia le 5 juillet pour affronter le vainqueur de Belgique – USA.
Homme du Match :  Lionel Messi (ARG)