Le président de l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC), Suttyhudeo Tengur, souhaite que la State Trading Corporation (STC) importe à nouveau une certaine quantité de ciment afin de rééquilibrer ce marché au profit des consommateurs.
Selon Suttyhudeo Tengur, le marché du ciment serait très lucratif et les deux importateurs Holcim et Lafarge « sont en train de se battre pour maintenir un monopole savamment orchestré ». « Ces deux fournisseurs opèrent comme bon leur semble », dit-il.
Le président de l’APEC s’explique : « Depuis le début de l’année, le prix de la pochette de ciment de 50 kg a atteint les Rs 211.60 à Port-Louis chez Holcim. Du côté de Lafarge, il est de Rs 195.50. On dirait qu’il y a une compétition, mais pendant combien de temps cette concurrence, que je qualifierai d’artificielle, jouera-t-elle en faveur des consommateurs ? »
Suttyhudeo Tengur dit d’ailleurs qu’il ne sera pas surpris si le prix chez Lafarge augmente pour rejoindre celui d’Holcim dans un proche avenir. « La Competition Commission devrait suivre de près l’évolution de la situation et veiller à ce qu’il n’y ait pas de tentative de cartellisation au détriment des consommateurs », estime-t-il.
Depuis que la STC s’est retirée de ce marché, ajoute le président de l’APEC, ces deux importateurs ont le champ libre. « Nous connaissons aussi les lobbies pour faire partir la compagnie indienne Binani qui voulait vendre du ciment de bonne qualité à de meilleurs prix aux Mauriciens », fait-il ressortir.