Les opérations pour enlever le poids lourd qui a embouti le domicile de la famille Attiave à l’impasse Pandit Doorandar, Tranquebar, sont au point mort. Quinze jours après les faits, « nepli tann person », lâche Marie-Josée, propriétaire des lieux.

Cette dernière supplie les autorités de trouver une solution car, dit-elle, « mo oule retrouv mo lavi normal, mo pa ti demann aseki ariv sa ».

A savoir que dans l’après-midi du mardi 14 janvier, un poids lourd effectuant des travaux de la NDU à Tranquebar a embouti le domicile des Attiave. Ce « camion taxi » transportant de la terre a embouti le mur de la cour familiale, détruisant complètement leur porche.

La famille pense saisir la justice si rien n’est fait pour enlever le poids lourd.

A lire également : Au domicile des Attiave : le poids lourd toujours sur place 3 jours après l’accident