On s’achemine vers une reprise des compétitions de football. La Mauritius Football Association (MFA) a fait circuler hier après-midi un calendrier amendé indiquant la reprise de la MFA Cup et aussi des championnats nationaux. Ce qui s’annonce de bon augure pour le football. Entre-temps des démarches sont entamées pour que les clubs parviennent à se mettre en conformité avec la Sports Act 2013.
La Mauritius Football Association (MFA) et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) semblaient s’être lancés dans un bras de fer en ce qui concerne les allocations financières accordées aux clubs de la Premier League, ceux des première et deuxième divisions et les comités régions.
La MFA avait pour rappel émis un communiqué pour annoncer l’arrêt avec effect immédiat des championnats nationaux et la MFA Cup. Il se trouve que les deux principales parties se renvoient la balle. Après le communiqué du 22 avril de la MFA, c’était au tour du MJS de faire circuler un communiqué jeudi, dans lequel il réfutait certains points, allant même jusqu’à parler d’éventuelles sanctions.
« Si la MFA persiste dans sa démarche de gel de compétitions au détriment du football, le ministère se réserve le droit de sanctions tel que préconisé dans la Sports Act 2013 », pouvait-on lire à la fin du communiqué.
Les clubs, qui peinent à avoir des sponsors pour les soutenir, ont grandement besoin des allocations du MJS afin de subvenir en partie à leurs dépenses. Pour 2014, le MJS a prévu un budget de Rs 8M pour les clubs et comités régionaux qu’il devait soumettre en deux tranches. La promulgation des nouvelles lois exige que les clubs doivent impérativement être enregistrés auprès du MJS pour bénéficier des allocations.
« Il n’est pas de notre intention de pénaliser les clubs. Il existe de nouvelles lois qu’il faut appliquer. Nous aurons également des comptes à rendre, notamment sur la manière dont les finances sont gérées. Qui plus est, le ministère est prêt à aider les clubs individuellement pour remplir leur formulaire d’enregistrement au cas où ils n’arrivent pas à le faire complètement », soutient le chef de Cabinet au MJS, Dev Phokeer.
De son côté, Devanand Ritoo souligne que cette mesure permettra au ministère de voir s’il y a des lacunes au sein de certains clubs et de les aider si le besoin se fait sentir. « Il est dommage que nous soyons arrivés à ce stade. Le MJS veut faciliter la tâche des clubs. Nous voulons assurer qu’ils exercent dans les paramètres adéquats d’après la Sports Act ».
Le communiqué du MJS avance que le grant est alloué directement aux bénéficiaires, c’est-à-dire aux clubs et non à la MFA, en deux tranches durant l’année. Selon le MJS, un accord sur l’utilisation des fonds alloués devait être signé entre les deux parties au préalable en début d’année, conformément au nouveaux guidelines du MJS. De fait, les clubs éligibles aux allocations doivent être reconnus par le MJS conformément aux provisions de la nouvelle loi. Le MJS fait ressortir qu’à ce jour aucun club de football n’a fait de demande de reconnaissance auprès du ministère.
« Dans une correspondance en date du 22 avril 2014, le président de la MFA a été avisé que la Regionalisation Grant 2014 ne sera allouée qu’aux clubs ayant soumis leur demande de reconnaissance au MJS. Les clubs sont donc avisés de remplir la fiche de reconnaissance et de la retourner au MJS afin de recevoir leur chèque », précise le communiqué.
En ce qui concerne le projet de football semi-professionnel, Dev Phokeer avance que suite à maintes réunions entre le MJS et la MFA, il était convenu qu’un accord serait signé entre les deux parties le 24 avril 2014 après une dernière réunion de concertation qui devait avoir lieu lundi dernier.
« La MFA a choisi de ne pas être présent à la réunion sous prétexte que le projet devra avoir au préalable l’approbation de son assemblée générale. Le MJS déplore le fait que la décision de la MFA de geler toutes les compétitions de football a été prise unilatéralement et qui va à l’encontre de l’esprit sportif ainsi que des nouveaux règlements émis par le MJS, et cela ne peut en aucune façon être lié à la Regionalisation Grant 2014 et encore moins au projet de football semi-professionnel », souligne le communiqué du MJS.