Officiellement, un seul cas de chikungunya a été enregistré dans les hôpitaux en décembre. Cependant, le ministère de la Santé invite à plus de rigueur après le passage du cyclone Dumilé. Il est aussi conseillé au public d’appliquer les précautions d’usage concernant la gastro-entérite.
Branches, feuilles, fruits tombés après les fortes rafales, accumulations d’eau sur le toit ou des objets… toutes les conditions sont présentes pour la prolifération de moustiques. Le ministère de la Santé invite ainsi à la vigilance afin d’éviter une épidémie des maladies dont les moustiques en sont les vecteurs.
Il est ainsi conseillé au public d’éliminer les accumulations d’eau sur les toits, les canaux ou des objets se trouvant dans les cours, tels que les pneus, les boîtes de conserves. De même, il est préférable de se débarrasser des feuilles, fruits et autres déchets ménagers et les placer dans une poubelle couverte. Veillez également à ce qu’il n’y ait pas de rétention d’eau dans les assiettes placées sous les pots des fougères et autres plantes. Les réservoirs d’eau, placés sur les toits doivent également être couverts.
Outre ces mesures pour limiter la prolifération des moustiques, il est aussi conseillé au public de prendre des précautions pour éviter les piqûres de moustiques. Sandales et lotions anti-moustiques sont de rigueur en cette période.
Par ailleurs, les intempéries sont aussi favorables à une augmentation d’infections gastro-intestinales. Le ministère conseille donc au public de faire bouillir l’eau avant sa consommation. De même, il est important de se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon. Les repas fraîchement préparés doivent être privilégiés tandis que les légumes et les fruits doivent être lavés soigneusement. Il ne faut pas oublier non plus de couvrir les aliments pour les protéger contre la contamination des insectes. Par ailleurs, il est strictement déconseillé de consommer les fruits abîmés se trouvant par terre.