Dans une correspondance adressée à la presse, le ministre Prem Koonjoo a réagi à l’article publié dans l’édition du Mauricien d’hier faisant état d’une demande d’enquête auprès de l’Independent Commission Against Corruption dans l’affaire du projet d’aquaculture. Dans le préambule à un communiqué de presse, il est précisé que « note that, the Minister will not give any interview on this matter and stick to this communique as there is already an inquiry at the level of the ICAC. »

Le ministre ajoute qu’il n’existe aucun lien entre la société Growfish Ltd et le projet d’aquaculture au large de Flic-en-Flac et lui-même. Ci-dessous l’intégralité du communiqué :

« Le ministre de l’Économie Océanique, des Ressources Marines, de la Pêche et du Transport Maritime Premduth Koonjoo a pris connaissance d’un article de presse paru dans un quotidien aujourd’hui 12 janvier 2018, ayant pour titre : “L’axe Koonjoo/Growfish Ltd dénoncé par un promoteur”.

Premduth Koonjoo tient à démentir catégoriquement les allégations faites contre lui dans cet article. Le ministre précise que ce sont des allégations gratuites, fausses et malveillantes. Prem Koonjoo précise qu’il n’existe aucun lien entre Growfish Ltd et lui.
Vu la gravité de ces allégations sans fondement, qui tiennent à tenir son image, le ministre Premduth Koonjoo a pris contact avec ses hommes de loi pour entamer des actions légales contre le groupe de presse ainsi que l’auteur de ces allégations ».