Dix semaines après le démarrage de l’enquête à multiples volets par le Central CID sur les arnaques financières (Ponzi Schemes), dont le préjudice pourrait atteindre Rs 2 milliards, une nouvelle étape est sur le point d’être amorcée. En effet, l’Asset Recovery Unit de l’Office du Director of Public Prosecutions (DPP), menée par Me Rashid Amine, Senior Assistant DPP, met actuellement la dernière main aux dossiers de White Dot International Consultancy Co. Ltd. et de Sunkai Co. Ltd. pour solliciter des Judge’s Orders pour la mise aux enchères des avoirs saisis et considérés comme des Proceeds of Crime.
Dans cette perspective, une escouade d’officiers à l’Assets Recovery Unit a effectué dans la matinée une descente au restaurant La Napoletana à la rue Barracks à Port-Louis pour un constat des lieux. Par ailleurs, au QG du Central CID, s’est déroulée, hier matin, une confrontation entre le couple Chidambaram, ayant investi entre Rs 30 et Rs 40 millions, et Marjorie Bazerque, la directrice de Je T’Aime Marketing Co. Ltd. et d’Emidore Trading Co. Ltd.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien de sources concordantes indiquent que l’Asset Recovery Unit, qui a déjà obtenu une série de Restraining Orders et de Freezing Orders contre des avoirs des principaux suspects inculpés par le Central CID, s’apprête à initier des procédures en Cour suprême pour la mise en vente de ces mêmes avoirs. Des sources officielles avancent que les premiers Judge’s Orders à cet effet pourraient être mis à exécution à partir de juillet prochain dans le respect des dispositions de l’Asset Recovery Act.
Les avoirs de la société Sunkai Co. Ltd., dont la principale responsable est Bimla Ramloll, alias Mme Kaba, pourraient être les premiers à faire l’objet d’enchères en vue de recouvrer des fonds pour la compensation des victimes. Ainsi, le bateau de plaisance Vos Rêves Voyages, placé sous le contrôle de la National Coast Guard (NCG) à Flic-en-Flac, les deux voitures au nom du couple Ramloll sous séquestre à la police, les trois appartement et un lopin de terre à Trianon, Blue-Bay et Flic-en-Flac, devront être placés en vente à la barre sur ordre de la Cour suprême.
Toujours dans le cas de Sunkai Co. Ltd., les 368 Office Cheques et autres chèques bancaires d’une valeur de Rs 128 millions, saisis au moment de l’arrestation de Mme Kaba le vendredi 29 mars, pourraient être restitués aux clients de Sunkai Co. Ltd. qui les avaient émis. Jusqu’ici, suite à une application soutenue devant le juge siégeant en référé par l’Assets Recovery Unit, ces chèques ont été versés dans un compte à la Banque de Maurice au nom du commissaire de police vu que ces fonds étaient considérés comme des Proceeds of Crime. Mais aux dernières nouvelles, un changement pourrait intervenir avec les montants de ces chèques versés au nom de ces clients. L’aval de la Cour suprême s’imposera pour le décaissement de ces sommes saisies.
Audit Trail
Dans le cas de White Dot International Consultancy Co. Ltd., l’exercice de mise aux enchères s’annonce plus élaboré compte tenu de la variété des propriétés saisies. À cet effet, des officiels de l’Asset Recovery Unit ont rouvert le restaurant La Napoletana à Port-Louis, placé sous scellés depuis le mercredi 27 mars lors de l’éclatement du scandale des arnaques financières. Le but de cet exercice est d’établir un inventaire de tous les objets, meubles et équipements de restaurant à être mis en vente très bientôt. Cette même équipe devra se rendre dans les autres filiales de la Napoletana à travers l’île, dont à Grand-Baie, pour le même objectif.
Outre les batteries de cuisine et autres plats de service, l’Asset Recovery Unit pourra compter sur la vente des 11 motocyclettes utilisées dans la distribution des commandes de pizzas et une soixantaine de voitures quasi neuves également saisies au nom de White Dot International Co. Ltd. Deux portions de terrains appartenant à des suspects impliqués dans les Ponzi Schemes et 56 comptes bancaires pour un montant de Rs 11 millions sont également concernés dans cette étape de recouvrement des avoirs de White Dot International Consultancy Co. Ltd. après l’étape Sunkai.
Dans le cas de la troisième ligne d’enquête, soit celle consacrée aux compagnies opérées par Marjorie Bazerque, très peu d’avoirs ont pu être retracés jusqu’ici même si l’Audit Trail est toujours en cours. Les limiers du Central CID soupçonnent qu’au bas mot une somme de Rs 250 millions aurait été détournée par le système Marjorie Bazerque.
Ainsi, dans la matinée d’hier, l’ancien Chief Executive Officer d’Air Mauritius et son épouse, la notaire Rajalutchmee Chidambaram, ont fait le déplacement au QG du Central CID en vue de participer à une confrontation avec Marjorie Bazerque, toujours en détention policière. Le couple Chidambaram aurait investi à fonds perdus entre Rs 30 et Rs 40 millions dans des compagnies de Marjorie Bazerque, qui avait utilisé son nom de jeune fille, Gilberte Allet, dans ces dealings.
Aux Casernes centrales, des sources bien informées confirment que l’enquête sur les arnaques financières est sur le point d’être bouclée. Pas moins de cinq autres suspects, principalement des agents de Sunkai Co. Ltd., devront être interpellés d’ici la semaine prochaine avant que le rapport final à l’intention du DPP ne soit rédigé. Le nombre de suspects inculpés devrait passer la barre des 70 alors que le nombre de sociétés a atteint 54 jusqu’ici.