Quelles sont les actions, voire les initiatives que le gouvernement ont prises pour assurer la participation des Comores lors des Jeux des Iles de 2019 après le Walk-Out effectué par la délégation de ce pays à la dernière réunion du CIJ en février dernier ? Tel était le libellé de la question du député Franco Quirin mardi dernier à l’égard du ministre de la Jeunesse et des Sports. Comme il fallait s’y attendre la réponse de Yogida Sawmynanden à cette question hautement diplomatique, politique  et délicate à été laconique. En plus, le ministre se dérobe devant ses responsabilités de ministre pour jeter en pâture le Conseil International des Jeux (CIJ) et semble même vouloir ignorer, dans sa réponse, qu’il existe un problème Comores Toutefois, les échanges à l’Assemblée Nationale mardi dernier laissent échapper une contradiction dans la réponse du ministre. Mais tantôt pour Yogida Sawmynaden la question de la participation de Comores ne se pose pas et tantôt il « a essayé de prendre contract avec le président du CNO.. »
 « Les invitations pour participer aux Jeux des Iles sont faites par le Conseil International des Jeux. Selon la Charte des Jeux, la participation aux Jeux doit être confirmée une année avant les Jeux. L’honorable membre (ndlr : Franco Quirin) doit savoir qu’à ce stage la question ne se pose pas. Cependant, je voudrais rassurer la Chambre que tous les membres du CIJ feront de leur mieux pour que tous les pays membres soient présents à la grande fête des 10es Jeux des Iles de l’Océan Indien », a initialement répondu le ministre. Une réponse qui sans aucun doute n’a pas plu au Leader de l’Opposition qui a immédiatement  pris la parole pour d’une part souligner qu’il y a un nouveau Président  dans l’archipel depuis la semaine dernière qui apportera un nouveau gouvernement.
«Eu égard à la dimension politique de cette affaire et si nous voulons que les Jeux des Iles soient un succès, il doit y avoir un mouvement diplomatique, ensemble avec Madagascar et les Seychelles pour encourager les Comores de rejoindre », a soutenu Paul Bérenger. En répond le ministre a trouvé moyen de dire qu’il n’existe «no sign from Comores saying that They will not paticipate. » De ce fait dira encore Yogida Sawmynanden, il faut tout simplement « croiser les doigts qu’elles viendront. » Le député mauve et responsable du dossier sport au sein du MMM devait revenir à la charge pour souligner les conditions dans lesquelles les Comores avaient quitté la réunion du CIJ en février dernier. « Comme les Comores réclament toujours que l’organisation des Jeux de 2019 leur revienne, ne serait-il pas bon que le ministère des Sports fait des démarches à travers la CJSOI ou la COI pour faire que les Comores reviennent à de meilleurs sentiments et assurer leur participation en 2019 ? » s’est interrogé le député.
 
Sawmynanden : « 3e Walk Out des Comores »
 Le ministre est resté sur sa réponse initiale pour dire que la question ne se pose pas. « Concernant le Walk Out des Comores, ça a été le cas pendant les Jeux des Iles. Malgré cela, ils ont participé à l’île de La Réunion le 20 octobre. Le 20 octobre à l’île de La Réunion, ils ont effectué un deuxième Walk Out pour revenir à Maurice en février pour effectuer un troisième Walk Out.  Mais là, on a essayé de prendre contact avec le président du CNO et ils ont dit qu’ils sont préoccupés avec les élections et on va voir après les élections. Maintenant, je suis sûr que les Comores vont participer aux Jeux », a indiqué le ministre à Franco Quirin.
Visiblement, les réponses du ministre de la Jeunssse et des Sports ne donnaient pas satisfaction, puisque le chef de file du Ptr à l’Assemblée Nationale a aussi mis son grain de sel. Shakeel Mohamed devait revenir sur la question de savoir comment le ministre « intend to mend things with Comores following his actual statement in this August Assembly and following the fact that Comores representatives of Government coming to Mauritius had blâmed him, the Hon. Minister for them waiting and having no other choice than to Walk Out because  of his lack of respect towards that délégation ? » Une question qui a quelque peu mis en embarras le ministre qui devait accuser le député rouge de vouloir tirer un capital politique.
 
PRB : « La Charte des Jeux à été violée »
 C’est ainsi que Paul Bérenger est lui aussi intervenu pour déplorer l’attitude du ministre.
Bérenger : « From the tone that has just been used in the direction of our brothers and sisters from the Comoros, can I put it to the hon. Minister that it is not correct if we want to bring them in and will he agree with me that, in fact, in Réunion, la Charte des Jeux fut violée par la France et La Réunion, the Comoros people might have overreacted, but the basis of the problem is that la Charte des Jeux a été violée par la France et La Réunion and we have to get over that? »
Sawmynaden: « La Charte des Jeux is governed by the CIJ. Actually, it is not the Government it is the CIJ who is the one who puts all the rules of the game. So, what can we do, what can we say? We are trying to pacify things, but everything depends on the CIJ and I am sure all the members of the CIJ want Comoros to participate. »
Rutnah: Thank you, Madam Speaker. Can the hon. Minister tell the House whether he will use all his best endeavours to open a line of talk with the Comoros and other interested islands in order to ensure and encourage Comoros to participate? I know the hon. Minister has got no control on a walk out or no walk out by the athletes, but at least to open the dialogue and take the lead.
Sawmynaden: I am monitoring the situation very closely. I spoke to the CNO of Mauritius and they told me that Comoros answered to them that they are in full election campaign and after the elections they will come back to them. So, now that the elections are over, I think that things will be much better.
Mais la question qui mérite d’être posée est la suivante : est-ce que vraiment les choses « will be much better » sur la participation des Comores aux Jeux de 2019, comme le prétend le ministre ?