La députée Nita Deerpalsing, qui avait coprésidé le mois dernier l’Assemblée paritaire ACP-Union européenne dans la République Dominicaine, a affirmé lors d’un point de presse hier matin, avoir convaincu le député européen Louis Michel de la nécessité de revoir la politique de différenciation que la Commission européenne se propose d’introduire.
Aux termes de cette politique, les pays moyennement développés comme Maurice pourraient se retrouver dans une situation où ils ne seront plus qualifiés pour bénéficier des programmes indicatifs nationaux dont les enveloppes d’aide sont versées directement dans le budget des pays ACP. Ils devraient alors avoir recours à un montage financier compliqué.
Profitant du fait qu’elle coprésidait l’Assemblée parlementaire avec Louis Michel, Nita Deerpalsing a annoncé être arrivée à convaincre ce dernier de la nécessité d’effectuer un lobbying auprès de l’Union européenne (UE) et de la Commission européenne afin que l’application de cette politique soit revue. La députée préconise une transition plus souple pour les pays ACP concernés. Elle a expliqué que c’est aux termes de ces discussions que l’assemblée paritaire a accepté d’inclure dans le communiqué final de cette réunion un paragraphe précisant : « The meeting expressed its concern on the proposed EU policy of differentiation and requested a gradual phasing out procedure to be applied to the affected middle-income countries. »
La députée, qui représente l’Assemblée nationale auprès des instances parlementaires ACP, avait été appelée à remplacer le président en titre du groupe ACP, le député kenyan M. Kombo. Ce dernier était pris par la campagne électorale en vue des élections législatives au Kenya. Maurice faisant partie de la même région que ce pays; Nita Deerpalsing a été donc appelée à occuper les fonctions présidentielles.
Mme Deerpalsing a présidé hier une réunion de l’Assemblée parlementaire des pays ACP durant laquelle une position commune vis-à-vis de l’UE a été décidée. Par la suite, elle a coprésidé une rencontre ACP-UE et, à ce titre, a prononcé le discours d’ouverture.
D’autre part, le secrétaire général du groupe ACP M. Chambas, Louis Michel et Nita Deerpalsing ont rendu une visite de courtoisie au président de la République dominicaine. Il a été question de la coopération ACP-UE, de la coopération sud-sud et de l’avenir du groupe ACP. M. Michel et Mme Deerpalsing ont rencontré la presse dominicaine à la suite de l’Assemblée parlementaire.