L’Africa Regional Technical Assistance Center South (Afritac South), dont le siège se trouve à Maurice, a organisé la semaine dernière un atelier de sensibilisation sur les enjeux de la planification budgétaire pour le moyen terme, à l’intention des officiels des ministères des Finances, et de la planification du développement d’une douzaine de pays d’Afrique australe, ainsi que des représentants d’organisations régionales.
Outre Maurice, les participants venaient des pays membres d’Afritac South (Angola, Botswana, Comores, Mozambique, Namibie, Seychelles, Swaziland, Zambie et Zimbabwe), du Marché commun d’Afrique australe et orientale (COMESA), de l’Institut de gestion macroéconomique et financière de l’Afrique australe et orientale ainsi que de l’Union européenne.
Assurée par le personnel technique du Fonds monétaire international, la formation était axée sur la discipline budgétaire, l’amélioration de l’allocation stratégique des ressources financières à divers secteurs, tout en veillant à une utilisation efficace des moyens mis à la disposition du secteur public. Les discussions ont été centrées sur les règles et prévisions budgétaires, la fixation des plafonds pour les dépenses annuelles, l’amélioration du processus de préparation des budgets, la promotion de l’investissement et de la croissance inclusive, et une allocation sectorielle effective des ressources disponibles.  
Les participants ont eu l’occasion d’échanger leurs idées et expériences sur les moyens à mettre en oeuvre pour que la préparation d’un cadre budgétaire sur le moyen terme puisse avoir des résultats probants en termes de croissance économique, de développement d’infrastructures et de réduction de la pauvreté.