Jean-Yann De Grâce, qui devance ici Jonathan Bardotier au 200 m le 8 juin à Réduit, ne devra s’en prendre qu’à lui-même pour son exclusion de la sélection

Le board de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) s’est réuni hier après-midi vers 17h30 à son siège au stade Maryse-Justin à Réduit pour prendre la décision d’expulser le sprinter Jean-Yann De Grâce de la sélection mauricienne des Jeux des îles. L’athlète a été exclu pour indiscipline, après avoir plus d’une fois induit en erreur l’AMA sur sa localisation exacte.

Jean-Yann De Grâce devait rentrer en Suisse pour s’aligner à deux compétitions, selon ce qu’il avait lui-même indiqué à l’AMA après sa participation aux Championnnats de Maurice le samedi 8 juin à Réduit. Or, il se trouve qu’il est resté à Maurice depuis cette date sans prévenir l’association de sa décision. Dans l’intervalle, l’AMA avait entamé la dernière ligne droite de la préparation de l’équipe masculine, notamment au niveau du relais 4×100 m, où les coéquipiers de Jean-Yann De Grâce comptaient sur lui pour mettre au point le passage du témoin et peaufiner les dispositions de l’équipe. Mais le sprinter ne s’est jamais présenté à l’entraînement avec l’équipe. Pire, selon l’AMA, il ne s’est pas entraîné depuis plus d’un mois.

Dans l’intervalle, Jean-Yann De Grâce a été aperçu à différents endroits à Maurice, notamment dans le Nord, à Port-Louis et à Rose-Hill. L’AMA a bien tenté de le retracer par téléphone pour confirmer s’il était bien reparti en Suisse. Mais le sprinter aura répondu à ses appels par WhatsApp, feignant d’être en Suisse et donc toujours l’AMA dans le doute sur sa véritable localisation. « Une telle attitude est inappropriée et intolérable non seulement envers nous, mais aussi envers ses propres coéquipiers. C’est un manque de respect envers nous tous », fustige le président Vivian Gungaram.

Toujours est-il qu’après des vérifications plus poussées effectuées au plus haut niveau, l’AMA a découvert que Jean-Yann De Grâce n’était jamais rentré en Suisse, comme il pouvait le prétendre. Du coup, l’athlète a été invité à se présenter illico presto devant le board de l’association hier après-midi pour s’expliquer. C’est ainsi que son attitude a été jugée inacceptable, d’où la décision du board de l’exclure de la sélection pour indiscipline.

À 14 jours de l’ouverture des Jeux de îles (19-28 juillet), l’athlétisme mauricien perd assurément l’un de ses meilleurs atouts inscrits aux 100 m, 200 m, et 4×100 m. Et ce, d’autant que la sélection mauricienne essaie de se renforcer pour être au mieux le jour J. De Grâce avait été devancé au 100 m par Jonathan Bardotier lors des Championnats de Maurice Vital (10″43 contre 10″53 vt-0, 2 m/s) avant de s’imposer sur le double hectomètre en 21″23 contre 21″26. Il avait débarqué à Maurice avec les meilleures références nationales de la saison, s’étant imposé en 10″57 et 21″14 fin mai à Bourg-en-Bresse, France. L’AMA compte émettre un communiqué officiel pour déplorer ce cas d’indiscipline. Jean-Yann De Grâce aurait pu se passer de cela !