Les 11es Jeux d’Afrique qui se tiendront courant septembre au Congo-Brazzaville devraient voir en action plusieurs athlètes mauriciens. En effet, au moins cinq d’entre eux se sont qualifiés par voie de minima individuels. Ceux-ci devant être réalisés entre le 1er janvier 2014 et le 4 août 2015 lors des compétitions organisées officiellement en conformité avec le règlement de l’IAAF.
Ces cinq qualifiés sont Annabelle Lascar (800 m), Jonathan Drack (triple saut), Jessika Rosun (javelot), Jonathan Permal (200 m) et Elvino Pierre-Louis (disque). Mais leurs performances ont été réalisées pour la plupart l’année dernière, sauf celle de Jonathan Drack, qui a atterri le 3 janvier dernier à 16,22 m (record personnel) au Meeting des Volcans à Clermont-Ferrand (France).
Plus tôt, le 27 décembre, Jessika Rosun avait assuré sa place en réussissant une performance de 49,71 m au javelot lors d’une rencontre de préparation tenue au stade de Réduit. Une marque qui s’ajoute aux 50,13 m qu’elle avait réalisés déjà en avril 2014 aux championnats d’Afrique du Sud.
Au 800 m, Annabelle Lascar a été crédité de 2’05″93 à Montbéliard, lors d’un stage en juin en France en marge des 19es championnats d’Afrique qui ont eu lieu en août 2014 à Marrakech et pour lesquels elle s’était qualifiée. Depuis, elle n’a jamais pu rééditer cette performance, ayant été éliminée en 2’11″56 en demi-finales à Marrakech justement.
Le sprint masculin devrait aussi être  représenté au Congo par Jonathan Permal, qui s’est qualifié au 200 m. Il avait notamment couru à deux reprises sous les 21″ l’an dernier à Marrakech, se faisant créditer de 20″98 (vt +0,3 m/s) en série, puis 20″85 (vt -0,5 m/s) en demi-finales. Permal se retrouve aussi à 0”02 des minima au 100 m (10″44). L’an dernier, on se souvient qu’il avait été crédité de 10″46 (record personnel) au 1er tour, ratant de peu sa place en demi-finales des Jeux du Commonwealth à Glasgow. Il avait aussi couru en 10″49 en demi-finales à Marrakech.
Enfin, au lancer du disque, Elvino Pierre-Louis devrait également être du voyage. Il avait atteint l’an dernier, lors du Meeting de St-Denis à La Réunion, 55,48 m. Mais à cette liste pourrait venir s’ajouter les noms tels que Guillaume Thierry (décathlon), Jérôme Caprice (20 km marche) et les équipes de relais masculin pour des épreuves où les minima ne sont pas imposés.