Jessika Rosun attend elle aussi d’être confrontée à des adversaires plus costaudes pour se surpasser

Les huit athlètes mauriciens qui ont mis le cap mardi dernier sur le Creps de Nancy en France n’ont pas tardé à entrer en action. Ils étaient engagés dimanche à Neufchâteau, aux Championnats des Vosges disputés au stade Amarildo-Pauni. Bien que le plateau n’était visiblement pas relevé, ils se sont tous imposés dans leurs épreuves.

Au lancer du javelot, Jessika Rosun l’emporte avec un jet de 47,75 m et Vanessa Collin se classe deuxième avec 43,32 m contre 38,57 m à la Française Claire Retournard. Rosun était rentrée le 17 mars de sa participation aux Jeux du Commonwealth à Gold Coast avant de repartir le 24 suivant. Idem pour le Dr Bernard Baptiste, qui termine très loin devant tout le monde avec une performance de 17,29 m au poids. Son plus proche adversaire suit à 10,85 m.… Il faudra sûrement lui trouver d’autres meetings qui correspondent davantage à son niveau. Car Baptiste vaut bien cette année 17,79 m, performance qu’il avait réalisée en février à Liévin lors des Championnats de France de salle dans le cadre d’un stage qu’il avait effectué justement à Nancy en début d’année. À Gold Coast, il avait été éliminé dans l’épreuve qualificative en terminant 7e avec 17,20 m.

Au lancer du disque, Christopher Sophie s’est révélé trop fort en s’imposant avec 50,18 m, tout comme Jean-Ian Carré au marteau. Celui-ci l’emporte avec une marque de 50,48 m. Sur la piste, le spécialiste de demifond Mohammad Dookun et le décathlonien Fabrice Rajah n’ont pas eu à se déployer avec un 1 500m gagné en 3’58”44 pour le premier et 15”34 au 110 m haies pour le second. Rajah remporte aussi l’épreuve du saut à la perche avec un bond de 4,40 m. Il ne s’est pas aligné à l’épreuve du javelot hommes.

Si ces championnats marquaient le premier gros rendez-vous de la saison estivale pour les athlètes vosgiens, ils devraient a contrario servir de préparation aux athlètes mauriciens, lesquels sont déjà plus actifs depuis quelques mois déjà, en vue des Championnats d’Afrique prévus du 1er au 5 août à Asaba au Nigéria. Mais à bien y voir, ce sont les athlètes mauriciens qui servent de sparring-partners et de locomotives à leurs adversaires pour les aider à démarrer leur saison estivale. À l’exception de Baptiste qui se montre régulier à plus de 17m en se rapprochant même des 18m depuis l’an dernier, les autres athlètes mauriciens ont plus que besoin d’une bonne opposition pour se surpasser.