Depuis hier soir, un banc composé d’environ cinq imposantes baleines et de sublimes cachalots peut être aperçu au large du phare d’Albion.

@Photo : Tony Ah Yu

Après avoir passé entre cinq et six mois aux larges de nos côtes afin de nourrir leurs petits et s’accoupler, les baleines vont par la suite aller reprendre des forces près du pôle Sud pendant le reste de l’année.

S’il existe de nombreux points à travers le monde pour observer les baleines, ceux qui permettent d’observer durablement les cachalots, ces cétacés à dents, sont beaucoup plus rares.

Des stations scientifiques existent à cette fin en Norvège, à l’île de la Dominique ou encore au Sri Lanka. Les deux seuls endroits où le site d’observation n’est pas trop éloigné des côtes sont les Açores et Maurice.

@Photo : Tony Ah Yu

Selon Dolswin Ltd, les cachalots restent sur nos côtes toute l’année — ce sont des “résidents”. Ils vivent par groupe de 10 à 20, femelles et mâles confondus. Ces mammifères peuvent atteindre jusqu’à 18 mètres de long et ont une durée de vie de 60 à 70 ans.

Les cachalots peuvent, eux, plonger à 2000 mètres de profondeur et rester plus d’une heure sous l’eau.

Les baleines à bosse, quant à elles, viennent sur nos côtes seulement trois mois par an, essentiellement vers juillet, août et septembre. D’abord en juillet les femelles viennent accoucher des petits. Ensuite vers août et septembre, elles se rejoignent les mâles souvent pour se reproduire.

Les baleines à bosse peuvent mesurer jusqu’à 15 mètres de long et ont une durée de vie d’au moins 50 ans. Elles vivent en groupe de 2-3 individu seulement.