Plébiscitée par le jury qui a surtout apprécié sa capacité à appliquer les cours prodigués sur douze semaines, Kavina Nemchand a été sacrée Miss Beauty Queen Mauritius. Cette détentrice d’un BA en Hospitality Management a exprimé sa joie à l’issue de la finale qui s’est tenue vendredi soir à l’hôtel le Méridien. « Je tiens surtout à remercier ma mère qui a été le pilier de la famille à la mort de mon père. Je dois mon couronnement à la force de caractère que ma mère m’a transmise, et surtout pour ses qualités de battante dont je me suis inspirée. »
Une course serrée entre six candidates jugée sur leur maintien, leur démarche, leur personnalité et surtout leur aptitude à mettre en pratique ce qu’elles ont appris dans l’art du mannequinat. Entre larmes, joies, déceptions et détermination, la première émission de télé-réalité mauricienne, Beauty Queen Mauritius, a finalement vu la consécration de Kavina Nemchand, 22 ans, qui s’est vue offrir comme prix vedette l’opportunité de faire la Une du célèbre magazine indien Films Today. Elle aura aussi trois mois de formation pour développer ses aptitudes de comédienne à la Attraction Acting Academy de Bollywood. Elle sera en outre l’ambassadrice de la Indian Oil à Maurice pendant une année.
Les six finalistes vendredi étaient Gloriana Joseph, Janis Chaton, Tiffany Khan Itoola, Kavina Nemchand, Shyanshinee Sunnassee et Shabnize Meerun. Défilant dans des tenues du magasin La Diva, les filles ont mis en exergue tout ce dont elles ont appris pendant ces douze semaines de cours intensifs. Le spectacle était animé par Arnaud Vacher et la chorégraphie par le Nalini Dance Group. Un numéro de James Bond Girl aura retenu l’attention de l’assistance avec les douze finalistes en tenue évoquant divers personnages féminins de la franchise. Le spectacle en lui-même était sans fioriture, entrecoupé d’un ballet habilement exécuté par Emile Chung et un duo de zouk formé par Joanne Begue et Warren Leboeuf.
Sylphide, arborant une longue robe rouge, les cheveux relevés en chignon, Kavina Nemchand est celle qui a séduit les membres du jury composé de Pascal Prigent, directeur de l’hôtel Angsana, de Suchhi Kumar, de Silver Dollar Production et Nalini Aubeeluck, conceptrice de la première émission de télé-réalité mauricienne. À l’issue de la finale, la gagnante a eu ces mots : « Ma mère a toujours été contre les concours de beauté, mais pour Nalini Aubeeluck, elle a accepté de faire une concession. Je me suis appliquée comme je le fais pour mes études et c’est cela qui m’a valu d’être couronnée. Je suis très fière d’avoir été choisie mais je n’oublie pas aussi mes études, j’aurai mes résultats en février de l’année prochaine. »
Télé-réalité oblige, douze filles avaient été repérées au départ et ont été coupées de leur univers familial et leurs amis pour suivre un cours intensif en nutrition, estime de soi, public speaking et savoir-vivre. Des coachs comme Bruno Woomed (public speaking, personal leadership), Raymonde Bisset (designer), Georgina Ragaven, (estime de soi), Sandra Viljoen (personal branding), Pascal Prigent (savoir-vivre), Pratibha Bolah, (nutrition), Roopesh Beehary (yoga) ont formé ces filles. Il y a aussi eu plusieurs séances de photographie sur le catwalk, sous l’eau, le tout placé sous la férule de Kunal Jaunkee. Les candidates ont été logées pendant douze semaines au Angsana Balaclava. L’émission conçue par Nalini Aubeeluck, épaulée par Succhi Kumar, a été diffusée pendant douze semaines sur MBC1. Un pari difficile à relever pour ces filles qui pour la plupart sont sorties de cette aventure épuisées mais contentes d’avoir bénéficié d’un solide encadrement.
La première émission télé-réalité mauricienne mérite d’être saluée, et ce, malgré quelques petits manquements et autres détails qui doivent être revus.