L’ADSU a saisi 1,55 kg de drogue, d’une valeur de Rs 23 250 000 sur le cargo MSC Agata au port hier, lundi 24 juin.

Le pavillon libérien qui avait jeté l’ancre à deux milles nautique de Port-Louis, a été remorqué avant d’être inspecté par des éléments de l’ADSU, du Marcoss, des commandos de la NCG et la Customs Anti Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority.

Les autorités ont fouillé le cargo, d’environ 180 mètres de long, en présence du capitaine, Kopanoy Oleksandr, de nationalité ukrainienne, et le Security Officer du cargo, Kotsovolos Andreas, un ressortissant grec. Ils ont par la suite découvert un morceau de tissu sur lequel était inscrit “Ford”. En l’ouvrant, l’ADSU a découvert un sachet en plastique renfermant une substance soupçonnée d’être de l’héroïne. Un “field test” a confirmé qu’il s’agissait bien de cette drogue. La police a de plus attendu quelques heures pour déterminer si aucun individu suspect ne rôdait aux alentours du MSC Agata.

La drogue a été mise sous scellés tandis que Kopanoy Oleksandr et Kotsovolos Andreas ont été conduits au quartier général de l’ADSU hier soir pour un interrogatoire. Les étrangers ont nié toute connaissance de la présence de drogues à bord. Ils ont déclaré qu’ils avaient quitté le port d’Antsiranana (Diego Suarez) à Madagascar avant de gagner Maurice et que plusieurs membres d’équipage sont sortis dans les alentours, mais ils ont dit ignorer s’ils sont revenus avec de la drogue à bord. Finalement, les deux étrangers ont été autorisés à partir après leur interrogatoire. La police compte interroger d’autres membres d’équipage aujourd’hui.