Photo illustration

Le ministère des Affaires étrangères relève 1 721 Mauriciens détenant de billets d’avion valides bloqués à l’étranger dans plus de 40 pays. Il s’agit notamment des équipages de croisière, des touristes, des hommes d’affaires, des étudiants, des patients sous traitement médical et des Mauriciens en pèlerinage.

Au-delà, il y a 615 Mauriciens qui travaillent ou résident actuellement à l’étranger qui ont exprimé leur souhait de retourner à Maurice, bien qu’ils n’aient pas de billets pré-réservés. Il peut y avoir d’autres personnes qui n’ont pas été en mesure de prendre contact avec les autorités. « Nous les exhortons, ainsi que leurs proches, à contacter les missions diplomatiques les plus proches ou notre hotline au 181 (local) et au +2304052576 (international) », précise un communiqué des Affaires étrangères.

Le communiqué ajoute que depuis la pandémie du COVID-19,le ministère et des missions diplomatiques s’efforcent de rapatrier les Mauriciens bloqués de l’étranger.
En janvier, le gouvernement a évacué, avec l’aide des autorités françaises, 12 ressortissants mauriciens qui étaient à Wuhan, alors l’épicentre de l’épidémie de coronavirus.

Début février, 44 Mauriciens en détresse suite à la propagation du coronavirus dans d’autres régions de Chine ont été rapatriés à Maurice. À la mi-mars, le ministère des Affaires étrangères et toutes ses missions diplomatiques, en collaboration avec des autorités étrangères, ont transporté par avion 935 Mauriciens bloqués au Royaume-Uni, en France, en Turquie, en Australie, aux Émirats arabes unis, en Afrique du Sud, en Inde et à La Réunion avant la fermeture de l’espace aérien dans ces pays et l’annulation des vols de correspondance.

À Maurice, il y a actuellement environ 3 000 ressortissants étrangers / touristes bloqués et confrontés à des difficultés pour rentrer dans leur pays en raison de la fermeture de l’aéroport, de l’espace aérien et des restrictions de voyage.

Le communique précise que le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, a approché certains de ses homologues pour demander une assistance à nos ressortissants bloqués. Nos missions diplomatiques font tout leur possible pour aider nos citoyens malgré les 3 contraintes diverses sous lesquelles elles opèrent telles que les restrictions de vol, la fermeture de l’aéroport et de l’espace aérien, l’annulation des vols de correspondance et le verrouillage national dans leurs pays d’implantation.

Les missions diplomatiques sont également en contact avec les compagnies des paquebots de croisière pour assurer la sécurité des ressortissants, passagers et membres d’équipage mauriciens. Le ministère invite les Mauriciens à l’étranger en difficulté à suivre les conseils des autorités locales. « Si les autorités locales où vous vous trouvez proposent de vous mettre en quarantaine pour votre propre protection, vous devez suivre leurs conseils. S’il y a des cas de coronavirus où vous vous trouvez, vous devrez peut-être rester dans votre chambre d’hôtel ou votre hébergement pendant 14 jours, vous déplacer vers des installations de quarantaine et passer des tests pour le Coronavirus. Si le test est positif, vous devez être hospitalisé et suivre un traitement à l’étranger.»