La première rencontre du business club de la Mauritius Chamber of Commerce and Industry a réuni jeudi à Port-Louis plus d’une quarantaine de partenaires autour de l’offre Cloud de la compagnie Harel Mallac.
Pour la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI), le « réseautage » est au coeur de tout business. D’où le lancement du business club qui se veut une plateforme unique et conviviale où des produits et services pourront être proposés. Il vise à sensibiliser autour des nouvelles solutions, à promouvoir les talents, le savoir-faire et l’expertise ainsi qu’à favoriser le contact direct.
Le business club comprend une présentation des services (30-45 minutes), suivie d’une séance de questions-réponses et d’un cocktail. Aucune précision n’a toutefois été donnée quant à la fréquence des rencontres.
Au programme de la première rencontre hier au siège de la Chambre à Port-Louis : une présentation de l’offre Cloud par Harel Mallac Technologies et de Mauritius Computing Services (MCS). Shateeaum Sewpaul, Senior Manager de Harel Mallac Technology Arm, a souligné la qualité des échanges et le « bon response » des membres présents. Il a aussi soutenu que le Cloud est un outil « très utilisé dans l’entreprise de par le monde ». Et de rappeler, entre autres, quelques avantages de cette technogie d’informatique dite nuagique qui permet l’hébergement des données et l’utilisation de logiciel dont l’entretien (technical maintenance) et qui est assurée par une société spécialisée.
La rapidité et la redondance du Cloud ont ainsi été mises en avant. « Le Cloud propose surtout des avantages CAPEX à OPEX », précise Shateeaum Sewpaul. En d’autres mots, un allègement au niveau des assets de la société qui n’a plus besoin d’investir lourdement dans le hardware et les licences. Les dépenses sont ainsi réajustées et intégrées aux frais opérationnels.