Le badiste mauricien Sahir Edoo a remporté le mois dernier le Alberto Madella Award décerné par le Comité international olympique (CIO) après la présentation de sa thèse sur le badminton axée sur la “Gestion de la performance du Sport de haut niveau de l’Association Mauricienne de Badminton”. Ce titre qui s’inscrit dans la formation de Masters Exécutif en Management des Organisations Sportives (MEMOS) le place désormais dans le club très restreint des 10 à 15 lauréats au monde à l’avoir remporté sur ces vingt dernières années.
« Définitivement, si je fais partie des rares personnes à le détenir au monde, c’est une grande fierté pour moi et pour le pays. C’était inattendu, car j’étais le seul volontaire parmi tous les postulants à ne pas exercer déjà en tant que professionnel dans une organisation sportive. Mais j’ai beaucoup appris à travers les recherches que j’ai dû entreprendre sur l’Association mauricienne de badminton pour valoriser ma thèse », se réjouit Sahir Edoo, ancien n°1 national de badminton.
C’est en 2012 qu’il a commencé sa formation MEMOS. Et on se souvient qu’en novembre de cette même année il avait émergé parmi les meilleurs éléments faisant partie de la première promotion de l’Advance Sport Management Course dispensée par la Solidarité Olympique. Une formation en gestion et organisation du sport qui s’impose comme un point de passage vers la professionnalisation du sport à travers une gestion plus saine des fédérations et clubs sportifs. Il s’était alors vu offrir une bourse financée en partie par la Solidarité Olympique.
Les cours se déroulent à distance sur une année et comportent quatre sessions d’une semaine chacune qui se déroulent à l’étranger. La dernière culmine avec la présentation de la thèse. En 2012, le badiste s’était rendu à Bruxelles (Belgique) pour effectuer le premier volet de sa nouvelle formation. Il avait également effectué un passage à l’INSEP, Paris.
C’est en juin 2013 qu’il alla défendre sa thèse à Lausanne (Suisse). Le MEMOS est sanctionné d’une maîtrise universitaire délivrée par l’Université Catholique de Louvain, la meilleure et la plus ancienne université de Belgique. Le diplôme est reconnu par le CIO représente la formation la plus élevée en matière d’administration du sport par cette instance, fait ressortir Sahir Edoo.
« Cette formation MEMOS est mondialement connue et profite à plusieurs sportifs professionnels de renom. Le choix des candidats est très sélectif. Cet exercice revient à un jury composé d’académiciens, soit des professeurs, chercheurs et professionnels. Ce jury m’a choisi en 2012. Et c’est le mois dernier que le CIO m’a annoncé que j’avais présenté la meilleure thèse parmi une centaine de postulants qui sont en lice chaque année. » Les demandes viennent de tous les Comités nationaux olympiques du monde.
Détenant désormais « une spécialisation en Planification Stratégique du sport à moyen et long terme par rapport aux objectifs fixés », Sahir Edoo lance un appel aux fédérations, organisations sportives locales et au Comité olympique désirant bénéficier de son savoir. « La planification et l’orientation stratégique sont quasi inexistantes à Maurice. Elles ont besoin d’être définies dans leur mission. Ici, on ne privilégie que la performance sportive », analyse-t-il.
Sahir Edoo a été invité par le CIO à Lausanne en septembre 2014 pour présenter sa thèse et recevoir sa palme. Il détient également un diplôme en Gestion (Management) et Finance et un Post Graduate Certificate en éducation. « Je serais vraiment très heureux d’aider le mouvement sportif mauricien et autres fédérations et organisations sportives publiques et privées dans la gestion et la planification de leurs organisations. » Il remercie la Solidarité Olympique et le CIO.