Les habitants de Baie-du-Tombeau s’interrogent sur la fiabilité et la durabilité du pont Bruniquel. Certains craignent que celui-ci puisse constituer un danger.

En effet, la structure présente des signes de détérioration à un stade précoce. Les barrières en roche et en métal qui longent le pont se détachent peu à peu. Elles suscitent des interrogations, surtout auprès des automobilistes qui empruntent le pont au quotidien.

Construit à l’entrée du village de Baie-du-Tombeau en 1926, le pont Bruniquel est de 11,3 mètres de long et six mètres de large. L’absence de trottoirs et les virages serrés qu’il impose aux automobilistes entraînent toutefois un souci de sécurité routière.

Rajeswarain Gutteea, syndicaliste et habitant du Nord, traverse le pont chaque matin depuis plus d’une vingtaine d’années. « Avec le trafic routier, beaucoup plus d’automobilistes passent par Baie-du-Tombeau comme un raccourci pour rejoindre la capital. Le pont est inévitable ».

Le syndicaliste lance un appel aux autorités concernées pour qu’une « étude sur la fiabilité et la durabilité du pont » soit considérée vu le nombre croissant de véhicules qui l’empruntent.

Contactée, la Road Development Authority (RDA) rassure et affirme que la situation fait l’objet d’un suivi. Un officier de cette unité a indiqué qu’il y a « effectivement un projet concernant le pont ». Celui-ci sera détruit et remplacé par une nouvelle structure.

Le coût du projet se chiffre à Rs 94 millions et devrait être établi d’ici 2020, indiquent les autorités.

La RDA a, en ce sens, entamé les démarches pour l’acquisition des terres. « C’est le Land Acquisition qui retarde un peu », relate un officier. Pour cause, le terrain sur lequel se trouve le pont Bruniquel appartient à plusieurs propriétaires.

En outre, la RDA compte initier le projet de nouveau pont en se basant sur les normes requises. Des abribus seront également installés et le système d’éclairage des routes sera amélioré.

Le nouvelle structure sera construite en parallèle au pont et sera reliée au réseau routier. La circulation sera déviée vers le nouveau pont et, par la suite, l’ancienne structure sera fermée. Les travaux s’étaleront sur une période de 15 mois.