La roupie mauricienne a connu le mois dernier un glissement vis-à-vis des devises de nos principaux partenaires commerciaux. C’est ce que laisse entrevoir l’indicateur de référence, le Mauritius Exchange Rate Index (MERI), rendu public hier par la Banque de Maurice. Par ailleurs, annonce la banque centrale, les réserves brutes internationales de Maurice ont augmenté de Rs 6 milliards le mois dernier pour atteindre Rs 127,6 milliards.
L’évolution du MERI, qui est une mesure pondérée des taux de change de la roupie par rapport aux monnaies de nos principaux partenaires commerciaux et à l’importance de ces monnaies dans les échanges, fait voir que l’indice en question est passé de 94,738 points en janvier 2015 à 96,211 points en février. C’est la première fois – du moins au cours des deux dernières années – que le MERI passe la barre des 96 points. L’indice avait pris une courbe ascendante en janvier dernier après un repli en novembre et décembre 2014.
La BoM publie également l’évolution d’un second indice, le MERI 2, qui reflète la répartition des devises dans les échanges commerciaux aussi bien que dans les revenus touristiques du pays. Le MERI 2 est passé de 94,019 points en janvier 2015 à 95,433 points le mois suivant. Il se situait à 93,819 points en février 2014 et 94,183 points en février 2013.
La progression du MERI est synonyme de dépréciation de la roupie. Selon les données de la banque centrale portant sur le taux de change moyen des monnaies de nos principaux partenaires commerciaux, on observe que la roupie a effectivement fléchi le mois dernier. Le taux de change du dollar est passé d’une moyenne de Rs 33,1232 au 30 janvier 2015 à Rs 33,6613 au 27 février 2015. Sur la même période, les devises suivantes ont évolué comme suit : euro (de Rs 37,5177 à Rs 37,7857); livre sterling (de Rs 49,9399 à Rs 52,0272); rand sud-africain (de Rs 2,8946 à Rs 2,9461); dollar australien (de Rs 25,8994 à Rs 26,3752); et yen japonais (de Rs 28,2632 à Rs 28,4528).
La BoM a également rendu publique hier l’évolution des réserves brutes internationales du pays, indiquant qu’à la fin du mois écoulé, le niveau s’élevait à Rs 127,6 milliards, soit une progression mensuelle de Rs 6 milliards. Les réserves brutes internationales avaient accusé une baisse d’environ Rs 2,7 milliards en janvier. On note que depuis février 2014, le montant a augmenté de Rs 17,4 milliards. Quant aux réserves brutes de la BoM, elles sont passées de Rs 119,9 milliards en janvier 2015 à Rs 125,8 milliards le mois suivant. Il y a un an, les actifs bruts en devises de la banque centrale se montaient à Rs 108,4 milliards.