Le groupe CIEL a enregistré des profits de l’ordre de Rs 1 milliard pour les neuf mois clos le 31 mars dernier avec un chiffre d’affaire de Rs 18,5 milliards Selon un communiqué diffusé par CIEL, les résultats sont attribués aux performances réalisées dans les cinq segments d’activités du groupe.

Le pôle “Textile” a connu une amélioration due à une meilleure productivité au niveau de la production et du marketing des opérations indiennes et régionales (Maurice et Madagascar) du segment “Tissage”.

Le segment “Bonneterie” a également affiché une croissance au cours des neuf mois clos le 31 mars dernier, et ce grâce aux progrès notables de Ferney Spinning Mills (FSM) et à la réduction des pertes de l’usine automatisée de Madagascar. L’évolution rapide de la demande du marché continue de peser sur les opérations régionales du segment “Tricot”, tandis que son usine en Inde, bien que toujours déficitaire, a progressé.

Concernant le pôle “Hotels & Resorts”, SUN Limited a affiché une rentabilité inférieure à celle de l’exercice précédent au cours des neuf mois sous revue en raison de la pression exercée sur les taux d’occupation à Maurice et de l’impact négatif de la forte roupie mauricienne. Son hôtel aux Maldives a montré une amélioration de la performance opérationnelle bien qu’il ait toujours un impact négatif significatif sur les résultats du groupe SUN.

Les résultats du pôle “Finance” pour la période sont comparables à ceux de l’exercice précédent. Les activités bancaires du pôle, à savoir BNI Madagascar et Bank One, continuent d’afficher une « bonne » performance. La rentabilité de Bank One a toutefois été affectée par l’amortissement d’un prêt étranger non-productif comptabilisé dans les états financiers de Bank One publiés au 31 décembre 2018 et pris en compte au niveau de CIEL Finance pour le trimestre se terminant à mars dernier.

La rentabilité du pôle “Agro & Property” est légèrement supérieure à celle de l’exercice précédent en raison de ventes de terrains à Ferney Limited et de l’amélioration des performances des opérations immobilières mauriciennes d’Alteo Limited, qui ont atténué les effets négatifs du faible prix du sucre à Maurice. Les activités d’Alteo en Tanzanie et au Kenya continuent d’afficher une « bonne » performance. Cependant, Alteo a enregistré une baisse de sa rentabilité qui s’explique par une baisse de gain sur les ventes de terrains au cours de l’exercice.

Quant aux résultats du pôle “Santé” pour la période, ils se sont « améliorés » par rapport à l’année précédente, et ce grâce aux meilleures performances de l’Hôpital Wellkin et de la Clinique Darné, portés par des taux d’occupation plus élevés. « L’environnement commercial en Ouganda et au Nigeria reste un défi », souligne un communiqué diffusé par CIEL. Le profit attribuable aux actionnaires ordinaires du groupe CIEL s’élève à Rs 398 millions.

Au niveau de la compagnie, la valeur de l’actif net par action s’élevait à Rs 7,54 au 31 mars dernier, contre Rs 8,49 au 30 juin 2018. Cela est principalement dû au recul du cours de la plupart des compagnies listées dans le portefeuille, à l’exception du pôle “Santé”. Au niveau du groupe, la valeur de l’actif net par action a connu une croissance de 2,2 points de pourcentage, s’élevant à Rs 8,95 (30 juin 2018 : 8,76 roupies).

Au niveau des pôles d’activités, la direction procède actuellement à une évaluation de la dépréciation d’actifs et de certains investissements, compte tenu des conditions difficiles de certains secteurs et marchés. Cet exercice devrait être achevé d’ici la fin de l’année financière et pourrait avoir « un impact non-monétaire défavorable » sur les chiffres publiés du groupe.

Le communiqué a de même souligné que CIEL reste concentré sur la génération d’EBITDA et la gestion du fonds de roulement dans toutes les entités du groupe. Malgré les « conditions difficiles » dans l’hôtellerie et le secteur sucrier à Maurice, la direction est convaincue que la présence diversifiée et internationale du groupe CIEL devrait permettre « une amélioration progressive » de sa performance opérationnelle.

Par ailleurs, CIEL Limited prend les mesures nécessaires pour consolider sa participation dans CIEL Textile Limited et annuler à terme l’entrée de ce dernier sur le marché du développement et de l’entreprise.