Steve Obeegadoo et la famille

Après le refus du Mauritius Examinations Syndicate (MES) de leur communiquer certaines informations concernant la décision de Cambridge de ne pas classer leur fille sur la “Rank Order List” pour l’obtention d’une bourse dans la filière scientifique alors que celle-ci a devancé une autre boursière sur la liste “Mauritius Top 500 Scholarship”, les parents de Nusayhah Hingah ont décidé d’avoir recours à la justice.

Ils ont rencontré leurs hommes de loi aujourd’hui pour enclencher les procédures légales pour un procès contre le MES et le ministère de l’Éducation. Les parents ont aussi adressé ce matin une demande pour une rencontre urgente avec la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookhun.

Soulignons que le Mauritius Examinations Syndicate se base sur la Rank Order List établi par Cambridge pour désigner les lauréats pour les bourses d’études dans chaque filière. Il convient de savoir que cette liste est établie à la demande du ministère de l’Éducation vu que c’est le gouvernement qui octroie les  bourses.

Pour rappel, Nusayhah Hingah, ancienne élève du QEC, qui se trouve à la 36e place sur la Top 500 Scholarship, est classée 10e sur la Rank Order list. Or la lauréate Rabia Ibrahim Bahemia, classée 9e sur la Rank Order list pour la filière scientifique, figure à la 37e place. Nusayhah Hingah et ses parents ne comprennent pas comment Rabia Bahemia l’a devancée sur la liste des lauréats étant donné qu’elle a été mieux classée sur la Top 500 Scholarship.  Les proches de Nusayhah Hingah ont logé une protestation auprès du ministère de l’Éducation le jour même de la proclamation des lauréats.

Les parents de Nusayhah Hingah insistent pour des explications de la part de Cambridge au sujet du  classement de celle-ci sur ces deux listes. Ils ne sont nullement satisfaits des premières informations fournies par l’organisme britannique par le biais d’un Media Statement en date du 12 février. « Cambridge International confirms that there was no error in november 2018 scholarship listings and those rules were correctly applied; Cambridge International also confirms that the published listings are those which they provided to MES and that they have not been altered », avait écrit Cambridge dans cette communication adressée au MES et qui a été soumise aux parents.

Selon les proches de Nusayhah Hingah, les explications données par Cambridge sont vagues et ils « sont toujours dans le flou » par rapport au classement de celle-ci sur la Rank Order List. Lors d’une conférence de presse samedi en présence de leurs hommes de loi ils ont confirmé leur intention d’aller en Cour pour être fixés sur leur demande puisque le MES refuse de leur communiquer les détails qu’ils attendent. « Nous insistons pour que le MES explique clairement comment ils peuvent publier sur son site web deux classements avec un ordre inversé dans le cas de deux candidates d’autant plus que l’une est proclamée lauréate et l’autre pas. Il faut clairement et publiquement donner ces informations » a affirmé Steven Obeegadoo, l’avocat des parents, présent samedi dernier à cette conférence de presse, de même que l’avoué Pazhany Rengasamy. L’avocat avance les raisons suivantes pour justifier  la demande des parents: « D’abord, pour faire justice à Nusayhah Hingah et à l’autre candidate concernée et ensuite pour éclairer tous ceux qui vont s’inscrire pour la bourse d’État cette année. Il est bon que l’île Maurice tout entière sache les critères pour la sélection des lauréats ». 

Selon nos informations Cambridge aurait déjà communiqué les informations réclamées par les parents aux autorités mauriciennes et on laisse entendre que la décision de les rendre publiques dépendrait du ministère de l’Éducation…