Battu lors de sa toute première sortie dans le circuit de l’Association internationale de Boxe Pro Boxing fin octobre dernier, le boxeur mauricien James Kennedy St Pierre a essuyé une nouvelle défaite,  vendredi soir à Sofia en Bulgarie. Il s’est cette fois incliné face au Français Mathieu Bauderlique. James Kennedy St Pierre avait pourtant très bien entamé son combat chez les moins de 81 kg en remportant le premier round (10-9 à la faveur des trois juges). A la deuxième reprise, le Mauricien a eu la faveur de Alisher Altayev du Kazakhstan (10-9), mais pas du Marocain Hassan Zoubid (9-10) et de l’Italien Enrico Licini (9-10).
Lors des rounds trois, quatre et cinq, les trois juges ont donné Mathieu Bauderlique gagnant (10-9), alors que le sixième et dernier round a été en faveur de James Kennedy St Pierre qui s’est imposé par deux contre un. Alisher Altayev a donné Mathieu Bauderlique gagnant (10-9), tandis que les deux autres ont donné le Mauricien vainqueur. Il faut dire que ce dernier continu son apprentissage dans la difficulté. Il n’empêche qu’au vu de ces derniers résultats, tout porte à croire que James Kennedy St Pierre peut progresser davantage d’autant qu’il n’a que 22 ans. Il ne faut  pas non plus oublier qu’il passe d’une combat de trois rounds de trois minutes à un combat de six rounds de trois minutes. Ce qui nécessite bien évidemment un temps d’adaptation.
Rappelons que James Kennedy St Pierre avait disputé son tout premier combat professionnel fin octobre, toujours à Sofia en Bulgarie, face à l’Allemand Serge Michel. Il n’avait pu s’imposer lors de ce combat. Au départ, il devait rencontrer le Bulgare Spas Genov, sept victoires en sept sorties dont six par K.-O. Vendredi soir, il a enregistré une huitième victoire face au débutant Dzemal Bosnjak. Soulignons que la boxe professionnelle offre plus de chance aux boxeurs pour décrocher une qualification pour les Jeux olympiques de 2016, prévus à Rio au Brésil. A noter aussi que le boxeur mauricien était une fois de plus accompagné par l’entraîneur national Judex Bazile et de son assistant Richard Sunee.