• Presque 65% des dépenses englouties par les salaires et pensions des employés

La mairie de Port-Louis a présenté hier les Budget Estimates 2019/20 lors d’une réunion du conseil, où elle prévoit un déficit de Rs 130 692 200 pour la prochaine année alors que, pour 2018, le manque à gagner était de Rs 30 millions.

Selon le lord-maire, Daniel Laurent, la municipalité prévoit des dépenses d’environ Rs 979 millions alors que les revenus ne seront que de Rs 848,3 millions. De ce chiffre, presque 65% seront engloutis par le paiement des salaires et pensions des employés, soit environ Rs 648,6 millions.

Daniel Laurent a concédé que la préparation de ce budget « n’a pas été facile, étant donné que les sources de revenus sont très restreintes ». Il ajoute que certains revenus « ont été transférés à la Gambling Regulatory Authority suite à la promulgation de la Finance Act en août 2018 ».

Néanmoins, il s’est réjoui que « malgré les contraintes financières, les services essentiels aient été maintenus ». 

Du côté des dépenses pour le bien-être des citadins, certaines provisions sont comme suite : le “bulky waste camping” passe de Rs 1 million à Rs 4 millions, Rs 2,5 millions pour le renouvellement des lampadaires, une enveloppe de Rs 20 millions pour les poubelles, soit beaucoup plus que celle pour la maintenance des routes, qui est estimée à Rs 11 millions.

Par ailleurs, une augmentation entre 20 et 25% est prévue pour les services de ramassage d’ordures. « La mairie devra débourser Rs 75 millions pour cet item à la suite du renouvellement des contrats qui s’est fait après trois ans », explique Daniel Laurent.

Il souligne par ailleurs que les salariés de la mairie de Port-Louis « seront gâtés » pour cette année électorale car « le conseil a prévu une somme de Rs 22,5 M pour le paiement de la compensation salariale ».

Concernant les gros projets pour 2019/20, la mairie a demandé au gouvernement central une enveloppe de Rs 250 millions pour la deuxième phase du projet pour la rénovation du théâtre de Port-Louis et Rs 70 millions pour l’Idrice Goumany Multi-Purpose.

Par ailleurs, la source de revenus principale de la mairie demeure l’allocation, accordée par le ministère des Collectivités locales et qui est de Rs 597 millions, suivie de la Property Tax estimée à Rs 120 millions pour 2019/20, et du “trade fee” à Rs 68,2 millions. Concernant la location des étals dans les foires et marchés, le chiffre est de Rs 28,5 millions, tandis que la mairie prévoit dans la caisse Rs 9,2 millions pour la location des salles de fêtes.

Comme mentionné, le salaire demeure la dépense principale, suivie des “Goods and services” à Rs 280 millions, une somme de Rs 13,1 millions ayant été allouée pour les activités sociales et Rs 600 000 pour les différentes contributions.