Dans le litige, qui oppose le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, à l’Attorney General et l’État, contestant la décision du Conseil des ministres, datée du 27 février 2015, de placer le bureau du DPP sous la tutelle du bureau de l’Attorney General, l’État et l’AG ont soumis leur défense hier, lors de l’appel de l’affaire devant la Master and Registrar de la Cour suprême. Ils réclament le rejet de la plainte du DPP qui conteste la décision du Conseil des ministres, soutenant qu’elle n’aurait pas été logée dans le délai statutaire de trois mois.