Après le écuries Maingard, Gujadhur et Rousset, ce fut au tour de l’écurie Vincent Allet de s’illustrer dans une épreuve phare. C’est Hot Rocket qui lui a permis de briller, lui offrant par la même occasion sa troisième victoire de la saison. Cependant la victoire de Hot Rocket a été quelque peu éclipsée par le tour de force de l’écurie Rousset qui s’est offert son premier triplé de la saison grâce à Wieland, Obama et Seeking Angelo. Un coup de trois qui lui permet de faire le trou sur Foo Kune qui a sauvé sa journée avec le jeune Eagle Award. La victoire de Liquid Motion a donné le droit à l’écurie Merven de rester sur le podium et au jockey Ségéon une bouffée d’air frais tandis que Rameshwar Gujadhur et Maigrot ont débloqué leurs compteur la faveur des victoires de Baynesfield et Pageantry respectivement.
Etincelant à l’entraînement, Hot Rocket n’a, selon Vincent Allet, fait que reproduire ce qu’il a démontré à l’heure des galops. Présenté dans une forme irréprochable, ce puissant hongre alezan, une fois qu’il a pu adopter sa tactique favorite, n’a laissé aucune chance à ses adversaires.
Le départ de cette épreuve fut différé de quelques minutes après que Capitaine eut forcé la portière de sa stalle. Le cheval de Ricky Maingard a parcouru un tour de piste avant que son retrait ne soit ordonné par les commissaires de courses.
Hot Rocket fut le plus prompt à l’ouverture des boîtes et n’eut aucun mal à prendre la direction des opérations. Mining Prospect, auteur aussi d’une très bonne mise en action, tenta de se placer dans sa foulée mais fut condamné à courir en dehors d’Azapel sur lequel Richard Mullen insista pour garder la corde. En quatrième position on retrouvait Makes Me Wonder qui évoluait à l’intérieur de son compagnon d’écurie Bobby Bear, tandis que Polar Falcon et Kruger Rand, quelque peu ardent, occupaient les deux derniers rangs.
Dereck David contrôla parfaitement le pas de son cheval et c’était évident qu’il allait être un des principaux animateurs de la ligne d’arrivée. Mining Prospect tenta de le surprendre au poteau des 400m, mais Hot Rocket contra cette attaque avec brio. Azapel et Bobby Bear étaient toujours dans le coup au contraire de Kruger Rand déjà à bout de souffle.
Hot Rocket aborda la ligne droite finale plein de ressources sous les sabots. Richard Mullen prit l’option intérieure tandis que Cédric Ségéon choisit de porter son attaque à l’extérieur. Bien soutenu par David, Hot Rocket ne donna aucun signe de fléchissement mais Azapel, que Mullen monta aux bras et Bobby Bear n’avaient pas encore dit leur dernier mot. A 50m du poteau, on remarqua que le cheval de Gujadhur se montra hésitant, ne pouvant prolonger son effort. L’explication que l’on trouve dans le film de la course démontra qu’il fut intimidé par la cravache de Dereck David. Sans cet incident, il aurait sans doute terminé plus près du vainqueur qui passa la ligne d’arrivée avec plus d’une longueur d’avance. Azapel garda toutefois le bénéfice du premier accessit devant Bobby Bear qui remonta Mining Prospect pour la troisième place. Ce dernier est à créditer d’une excellente course de rentrée après avoir couru le nez au vent sur tout le parcours. Il sera d’un apport considérable à son établissement, surtout dans les épreuves de sprint. Hot Rocket boucla la distance en 1.21.57.