Après le litige foncier qui a éclaté il y a quelque mois entre la firme Les Gaz industriels Ltd poursuivant l’État pour avoir empiété sur son terrain en vue de l’élargissement du Canal Dayot, tout porte à croire qu’une solution à l’amiable n’est pas à écarter entre les parties. À l’issue d’une réunion décrite comme « fructueuse », la semaine dernière, à Grande-Rivière, entre des représentants légaux et l’arpenteur de la firme Les Gaz Industriels Ltd et les officiers du ministère des Infrastructures publiques tout indique que les travaux suspendus temporairement pourraient reprendre bientôt. Les Gaz Industriels est actuellement en attente de détails que devrait lui fournir les autorités compétentes dans une correspondance cet après-midi.