CT Power Ltd, par le biais d’un communiqué de presse émis par Media Talk, soutient qu’« aucune  compensation n’a été proposée aux pêcheurs de Pointe-aux-Sables et d’Albion », contrairement à ce qui a été affirmé. Les diverses rencontres avec les pêcheurs de ces régions, dit la firme, étaient une des conditions attachées à  l’Environment Impact Assessment (EIA) Licence attribuée à son projet de centrale à charbon à Pointe-aux-Caves, Albion.
Les rencontres entre les représentants de CT Power (Mauritius) Ltd et la communauté des pêcheurs de Pointe-aux-Sables et d’Albion s’inscrivent dans la campagne d’information de la firme malaisienne. «  Dans le cadre des conditions de l’EIA Licence accordée au projet de la Centrale thermique à Pointe aux Caves, il est formellement requis de rencontrer les habitants du voisinage ainsi que les pêcheurs (voir clause 26 de l’EIA Licence). The CT Power Ltd confirme avoir en toute transparence rencontré les pêcheurs enregistrés aux Fish landing stations de Pointe aux Sables et d’Albion à l’invitation de ces derniers au domicile d’un des pêcheurs », explique CT Power Ltd dans un communiqué émis ce matin. Et d’affirmer qu’aucune compensation n’a été proposée aux pêcheurs de ces régions. « Lors de cette rencontre, une présentation du projet a été faite et les pêcheurs ont exprimé leurs points de vue à ce propos. À aucun moment, il n’a été question d’une quelconque compensation. Cet aspect n’était pas à l’ordre du jour et nous nous sommes tenus de partager l’information comme stipulé par les conditions de l’EIA », soutient le promoteur. « CT Power Ltd continuera sa campagne d’information dans le strict respect des conditions attachées à son EIA ». Rappelons que les pêcheurs de ces régions ont allégué avoir reçu des propositions de compensation pour la mise en place d’une centrale à charbon dans cette région par les représentants de CT Power Ltd, Media Talk.