Une semaine après l’expiration de l’extension de l’ultimatum à la Grande-Bretagne sur les Chagos, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, convoque la réunion du comité parlementaire pour passer en revue la situation. Les délibérations de cette instance, instituée au lendemain du Ruling du comité d’arbitrage des Nations unies sur la Marine Protected Area des Chagos, sont prévues pour vendredi avec la participation confirmée du leader de l’opposition, Paul Bérenger.
Intervenant lors de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition sur les Chagos, mardi dernier, sir Anerood avait donné des indications en ce sens. « Our sovereignty over the Chagos Archipelago is of national interest and I have, therefore, always favoured a concerted approach on this issue. In this context, I will consider the advisability of convening another meeting of the Committee which I have set up under my chairmanship following the Award delivered on 18 March 2015 in the case brought by Mauritius against the UK under United Nations Convention on Law Of the Sea (UNCLOS) », avait-il déclaré en substance. Cette instance s’était réunie une première fois l’année dernière.
Le principal item à l’agenda de la réunion de vendredi sera « The way forward » avec la politique de sourde oreille pratiquée par l’Outgoing British Prime Minister, David Cameron, par rapport aux demandes de Maurice sur les Chagos. Jusqu’ici, sir Anerood s’est montré intransigeant et pas plus tard que samedi, suite à une question de Week-End lors de son déplacement à Rodrigues, il avait soutenu que « pa pou kapav atann indefiniman ». Dans la conjoncture, difficile de dire si avec l’installation de Theresa May au No 10 Downing Street dès demain, Port-Louis pourrait se montrer moins inflexible.
Toutefois, le gouvernement fait face à une urgence s’il veut que la résolution de Maurice sur les Chagos soit inscrite à l’ordre du jour de la prochaine session de l’Assemblée générale des Nations unies démarrant en septembre à New York. Il y a encore les procédures à être enclenchées par rapport aux Claims à être déposées devant la Cour internationale de Justice à La Haye en vue d’une Advisory Opinion contre la Grande-Bretagne. Ce calendrier de lobbying en vue de sensibiliser l’opinion internationale en faveur de la demande de Maurice sur les Chagos et le Groundwork déjà abattu par le comité technique devraient également être abordés lors des discussions de vendredi.
Lors de la PNQ de mardi dernier, le leader de l’opposition avait situé l’enjeu du Timing en soulignant que « I hope that the Rt. hon. Prime Minister realises it is because he has said, and has insisted, that the Resolution must be before the General Assembly next September of this year. He has insisted on that. That is why I want to know because September is derrière la porte, in a few weeks’ time. So, can I ask the Rt. hon. Prime Minister – he has extended one week to outgoing Prime Minister Cameron – whether he is satisfied, at this stage, that we will be ready with the drafting of the Resolution, that we will get the green light from the President of the next General Assembly and that our lobbying will be completed for us to get a big majority, if indeed we go to the General Assembly in a few weeks’ time in September ? Is he satisfied that we are on target to be there in September as he has insisted ? »
Finalement, il reste la question de rencontre entre le Premier ministre et le leader du Groupement Réfugiés Chagos, Olivier Bancoult, à mettre au point avec le Premier ministre se déclarant disposé à coopter celui-ci sur ce comité émanant de l’Assemblée nationale.