Le groupe CIEL affiche des résultats en nette croissance pour le premier semestre de l’exercice financier 2014/2015. La période juillet-décembre 2014 a effectivement été marquée par une progression de 92,2 % des profits après-impôts, le montant passant de Rs 377,7 millions à Rs 726,2 millions. Plusieurs secteurs d’activités de ce conglomérat ont amélioré leurs performances et la direction du groupe estime qu’elle est sur la bonne voie pour franchir cette année la barre de Rs 15 milliards de chiffre d’affaires.
CIEL a enregistré pour la période juillet-décembre 2014 des revenus de Rs 8,4 milliards contre Rs 5 milliards pour la période correspondante de 2013. Le groupe a affiché un EBITDA (revenus intérêts, taxes, dépréciation et amortissement) – indicateur de l’efficacité opérationnelle – de l’ordre de Rs 1,4 milliard soit environ trois fois le montant dégagé pour le même semestre de 2013 (Rs 447 millions). Les actifs totaux du groupe sont passés de Rs 44,1 milliards au 30 juin 2014 à Rs 46,3 milliards au 31 décembre 2014. Le portefeuille d’investissement s’élevait à Rs 12,1 milliards à la fin de l’année dernière contre Rs 11,3 milliards à la mi-2014.
« La performance du premier semestre de l’exercice financier 2014/2015 a été remarquable et le groupe est bien engagé dans la concrétisation de son plan de transformation. Presque tous les secteurs d’investissement ont amélioré leurs contributions aux résultats du groupe. Les secteurs du textile, de la finance et de l’hôtellerie et autres “resorts” sont sur une phase ascendante, démontrant une résilience dans un environnement commercial contraignant. Même si les conditions du marché restaient difficiles pour les prochains mois, nous continuerons à consolider notre organisation et à déployer notre stratégie de développement », a commenté Jérôme de Chasteauneuf, directeur exécutif et chef de la division des finances du groupe CIEL.
Dans son survol des performances sectorielles du groupe, la direction indique pour la période juillet-décembre 2014, le segment textile/habillement a réalisé des bénéfices avant-impôt et item exceptionnels de l’ordre de Rs 410 millions contre Rs 331 millions pour la période correspondante de 2013. Le secteur de la Finance a fait un grand bond, passant d’un montant négatif de Rs 8 millions à des profits de Rs 381 millions. L’hôtellerie et les “resorts” ont enregistré des bénéfices de Rs 142 millions contre seulement Rs 5 millions pour la même période de l’année financière précédente. Le segment « Agro & Property » a également terminé le premier semestre avec des profits accrus, de Rs 81 à Rs 89 millions.
S’agissant du textile, l’amélioration de la performance est attribuable en grande partie aux opérations de tissage, en particulier celles réalisées en Asie. Ce segment doit cependant faire face à la dépréciation de l’euro et du rand sud-africain mais les milieux concernés pensent qu’avec une bonne gestion des coûts et une rentabilité soutenue des opérations en Asie, l’érosion des marges due aux problèmes de change pourrait être mitigée.
La direction de CIEL fait également état de l’amélioration des performances de Bank One et de MITCO au niveau du secteur financier. Les résultats de la banque BNI à Madagascar sont aussi en progression. Dans le segment « Hotels & Resorts », on a noté avec satisfaction la hausse (+ 8,6 %) du chiffre d’affaires semestriel de Sun Resorts alors que les profits avant taxe et excluant les items exceptionnels se sont chiffrés à Rs 147 millions.
Par ailleurs, dans le secteur agricole, le groupe CIEL indique que les résultats d’Alteo Ltd ont été affectés par la baisse du prix du sucre, de la production ainsi que la grève de fin 2014, entre autres. Cependant, la direction se dit encouragée par la bonne performance de l’unité sucrière en Tanzanie et annonce que la prise d’une participation majoritaire dans Transmara Sugar Mill au Kenya devrait être complétée dans les prochains mois.