Comme l’exige la loi régissant les administrations régionales (loi de 2010), les élections du Lord-Maire et des maires ont été tenues, cette semaine, au sein des Conseils municipaux. Quelques faits suivants méritent d’être relevés à l’issue de ces élections:
— Premièrement, on semble être revenu à une situation de confrontation politique classique des années fin 1970, début 1980, où ne s’applique vraiment plus le slogan “Guvernma dan nou lamé, municipalités dan nou lamé “! Les cinq municipalités sont, effectivement, toutes désormais administrées par les partis actuellement en opposition au gouvernement central l’Alliance Lepep MSM-PMSD-ML. Le MMM est aux commandes à Port-Louis, à Curepipe et à Beau-Bassin/Rose-Hill. Le PTr est, lui, plus ou moins confortablement installé à Vacoas-Phoenix. A Quatre-Bornes, les rouges, pourtant en minorité, semblent pouvoir compter avec la coopération de conseillers MSM et PMSD. Ces derniers ont permis, vendredi dernier, de faire élire à la surprise et à bulletins secrets, un tandem travailliste au détriment d’une équipe MMM…  
— Deuxièmement, on a pu constater que, malgré la rupture, il y a une semaine, de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité de Navin Ramgoolam-Paul Bérenger, à Curepipe, leur deux partis ont pu, toutefois, s’arranger pour se partager le pouvoir ;  — troisièmement, conséquence directe, sans doute, de la détermination de l’ancien régime PTr-PMSD et de ce qu’était encore l’opposition officielle MMM-MSM à l’époque d’imposer une représentativité d’au moins un tiers de candidats femmes dans chaque arrondissement municipal, trois membres de la gent fémimine occupent désormais des postes d’adjointe au maire (à Curepipe, à Quatre-Bornes et Beau-Bassin/Rose-Hill). A ce niveau précis des adjointes, c’est une première dans les annales municipales ! 
A Port-Louis, c’est Antonio Jenito Seedoo (MMM), un jeune ingénieur du secteur textile et consultant dans le domaine de l’assurance qualité, qui a été élu Lord- Maire, vendredi après-midi, succédant à Dorine Chukowry, la première femme à occuper ces hautes fonctions dans l’Histoire du pays. Il aura pour adjoint Yusuf Mohungee, un ancien policier élu dans l’arrondissement Plaine Verte/Vallée-Pitot qui a longtemps travaillé à la réhabilitation des jeunes délinquants.
Au sein du Conseil municipal de la Cité de Port-Louis, tout comme à Quatre-Bornes, il semblerait que les rancoeurs post-élections générales peinent à s’apaiser entre des conseillers qui se sont pourtant tous retrouvés dans le même camp à des moments donnés. Ainsi, Seedoo n’a obtenu que les votes des onze conseillers de son parti. Ceux du PTr et du MSM se sont tous abstenus. A un certain moment, il fut question d’une entente entre les mauves et les rouges qui aurait fait du conseiller Ahmad Seegoolam le Lord-Maire adjoint. Mais la démarche n’a pas abouti.