Me Sanjeev Teeluckdharry

Après plusieurs tentatives, le Bar Council a finalement pu servir en début de semaine la “notice of referral” à l’avocat parlementaire Me Sanjeev Teeluckdharry. Depuis que l’Ordre des avocats a pris la décision de référer le cas de Me Teeluckdharry à la Cour suprême pour un comité disciplinaire, le “referral” en bonne et due forme avait été envoyé au chef juge ainsi qu’au Directeur des poursuites publiques.

Or, le principal intéressé n’avait pas été servi. M. Juwaheer, huissier privé dont les services ont été retenus par le Bar Council, a pu mettre la main sur le député du MSM alors que ce dernier se trouvait aujourd’hui en Cour suprême pour un procès. La “notice” lui a été servie alors qu’il était dans la salle d’audience No 11. L’homme de loi, qui n’était pas seul à ce moment-là, a accusé réception de la “notice”.

La balle est désormais dans le camp du chef juge pour décider de la mise sur pied de ce comité disciplinaire pour entendre les explications de Me Teeluckdharry. L’avocat avait été convoqué par l’Ordre des avocats pour s’expliquer sur ses propos et son comportement après la publication du rapport Lam Shang Leen. Face à ses nombreux refus pour venir s’expliquer, le Bar Council a pris la décision de saisir le comité disciplinaire de la Cour suprême pour trancher sur son cas.

Par ailleurs, Me Sanjeev Teeluckdharry devra patienter jusqu’au 5 octobre, date à laquelle l’affaire sera appelée devant la juge Shameen Hamuth-Laulloo, avant d’être fixé sur la décision du Bar Council de le suspendre ou non.