L’état major du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) ainsi que des sympathisants se sont réunis ce matin du 12 mai pour rendre hommage à Sir Gaëtan Duval. Pour commémorer le 22e anniversaire de la mort de « Joe », nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement. 

Jacques Panglose, avocat et ami proche de Sir Gaëtan Duval, s’est dit choqué de voir que malgré les 50 ans d’indépendance du pays, les accomplissements de SGD semblent avoir été mis aux oubliettes. Et de rajouter qu’un buste à l’effigie de ce « grand homme politique » devrait avoir sa place dans l’enceinte de la Cour suprême ayant « été le plus grand des avocats qu’a connu Maurice au 20e siècle ».

Certaines personnes ayant côtoyé personnellement SGD, dont le chauffeur de la UBER, ont aussi donné leurs témoignages.

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a conclu en remerciant toutes les personnes qui continuent à faire de cette date « une date mémorable pour un homme qui a contribué à l’histoire du pays ».

Pour rappel, le 5 mai 1996, l’île Maurice se réveillait avec consternation en apprenant le décès de ce grand homme politique que fut le leader du PMSD, ministre dans divers gouvernements depuis l’Indépendance du pays jusqu’à sa mort.

Né à Rose-Hill le 9 octobre 1930, après des études de Droit à l’Université de Paris, sir Gaëtan Duval s’est lancé dans l’arène politique mauricienne aux côtés de Jules Koenig, fondateur du PMSD. Prônant l’intégration au Royaume-Uni alors que le Parti de l’Indépendance de Seewoosagur Ramgoolam se battait pour l’indépendance du pays, le PMSD perdit les élections d’août 1967, mais intégra le gouvernement d’unité nationale formé en décembre 1969. Sir Gaëtan Duval a occupé divers postes de ministre dans les gouvernements de Seewoosagur Ramgoolam, et par la suite d’Anerood Jugnauth. Il a occupé le poste le leader de l’opposition en quatre occasions, mourant en tant que tel le 5 mai 1996. Il fut également lord-maire.

SGD a contribué grandement au développement du secteur textile et touristique de Maurice pendant les années 1980. En reconnaissance de son action politique et judiciaire, la Légion d’honneur lui fut décernée par la France et il fut anobli par la reine Élisabeth II. À Maurice, plusieurs infrastructures portent son nom, dont l’École hôtelière d’Ébène et le stade de Rose-Hill. Le 4 octobre 2007, le Conseil des ministres a décidé que l’aéroport de Plaine-Corail, à Rodrigues, serait rebaptisé aéroport Sir Gaëtan Duval, en hommage à celui qui avait grandement contribué à l’essor économique de l’île, surtout dans le domaine touristique.