Les échanges commerciaux de Maurice avec l’extérieur ont été déficitaires de Rs 5,1 milliards en juin 2013 comparativement à Rs 5,8 milliards pour le mois correspondant de 2012. Selon le relevé mensuel publié aujourd’hui par Statistics Mauritius, les exportations de produits alimentaires de Maurice ont augmenté sensiblement mais dans le même temps les importations de produits pétroliers ont connu une hausse conséquente.
Les exportations totales du pays en juin dernier se sont élevées à Rs 8,1 milliards contre Rs 6,9 milliards pour le mois correspondant de 2012. Cette progression est expliquée à la fois par une croissance des exportations domestiques (de Rs 4,6 milliards à Rs 5,5 milliards) et des recettes d’approvisionnement des navires en carburants et autres produits (de Rs 962 millions à Rs 1,7 milliard). Excluant les “ships’ stores and bunkers”, les exportations ont rapporté Rs 6,4 milliards, soit environ Rs 500 millions de plus qu’en juin 2012. Cette augmentation est due à des exportations accrues de produits alimentaires (de Rs 1,9 milliard à Rs 2,6 milliards). Le secteur du seafood aurait probablement contribué à cette performance améliorée. Pour ce qui est des produits manufacturés divers (dont les produits d’habillement), Statistics Mauritius indique que la valeur est passée de Rs 2,7 milliards en juin 2012 à Rs 2,6 milliards en juin 2013.
Au niveau des marchés d’exportation, on observe une stabilisation du côté du premier marché, le Royaume Uni (autour de Rs 1,1 milliard) comparativement à juin 2012. Cependant, ce pays affiche une légère progression par rapport à mai 2013. La France se maintient à la deuxième place, nos exportations vers ce pays restant plus ou moins inchangées (Rs 783 millions). Les États-Unis progressent à Rs 721 millions (Rs 648 millions en juin 2012) alors que l’Italie fait un bond important (de Rs 197 millions à Rs 718 millions).
S’agissant des importations, on relève une baisse au niveau des produits alimentaires (de Rs 2,8 milliards à Rs 2,1 milliards), des produits manufacturés et classifiés principalement “by material” ainsi que dans la valeur des machines et équipements de transport (de Rs 2,4 milliards à Rs 2,2 milliards dans les deux cas). En revanche, la facture des produits pétroliers a grimpé, passant de Rs 2,6 milliards à Rs 3,7 milliards, expliqué par des achats accrus de carburants pour l’approvisionnement des navires.
De ce fait, l’Inde a consolidé sa première place chez les pays fournisseurs, nos importations de la Grande Péninsule se chiffrant à Rs 4 milliards contre Rs 2,8 milliards en juin 2012. La valeur des produits en provenance de la Chine a accusé une baisse (de Rs 2,1 milliards à près de Rs 2 milliards) alors la France, troisième pays fournisseur, a enregistré des ventes de Rs 959 millions contre Rs 888 millions pour le mois correspondant de 2012. Les importations d’Afrique du Sud (Rs 773 millions) n’ont pas connu de changement marquant.