Des importations accrues de produits alimentaires et machines/équipements de transport ont occasionné un approfondissement du déficit de notre commerce extérieur pour le mois d’octobre 2014, déficit qui s’est élevé à Rs 7,3 milliards, contre Rs 6,8 milliards pour le mois correspondant de 2013.
Selon le dernier relevé mensuel rendu public ce matin par Statistics Mauritius, les importations totales pour le mois écoulé ont été de l’ordre de Rs 16 milliards, soit environ Rs 1 milliard de plus qu’en octobre 2013. Cette hausse s’explique par une facture plus importante pour les produits alimentaires, celle-ci passant de Rs 2,7 milliards à Rs 3,3 milliards. Parallèlement, la valeur des importations de machines et autres équipements de transport a grimpé de Rs 442 millions pour se chiffrer à Rs 3,6 milliards. Statistics Mauritius indique par ailleurs que les importations de produits pétroliers ont tourné autour de Rs 2,4 milliards, soit en baisse d’environ Rs 210 millions comparativement à octobre 2013.
L’Inde s’est maintenue à la première place des pays fournisseurs avec des ventes d’environ Rs 2,6 milliards (- Rs 400 millions) en octobre 2014 mais la Chine s’est rapprochée d’elle. Les importations mauriciennes de ce pays sont passées de Rs 2,2 milliards à près de Rs 2,6 milliards. La France a occupé la troisième place avec Rs 1,3 milliard devant l’Afrique du Sud (Rs 1 milliard) et le Vietnam (Rs 862 millions), dont les ventes ont augmenté par trois.
S’agissant des exportations du pays (incluant l’approvisionnement des navires en carburants et autres produits divers), la valeur totale a atteint Rs 8,6 milliards, contre Rs 8,1 milliards pour le mois correspondant de l’année dernière. Ce sont principalement les exportations, voire les réexportations, de produits classés dans la catégorie “machines/équipements de transport” qui ont pris l’ascenseur, passant de Rs 662 millions à Rs 1,4 milliard. Les produits manufacturés divers, dont le textile et l’habillement, ont rapporté Rs 2,6 milliards (- Rs 90 millions). Baisse également des exportations de produits alimentaires (- Rs 300 millions à Rs 2,1 milliards).
Comme cela a été le cas en septembre 2014, les Émirats Arabes Unis se sont retrouvés à la première place de nos principaux marchés avec des achats de l’ordre de Rs 1,2 milliard, contre seulement Rs 96 millions en octobre 2013. Le Royaume-Uni a occupé la deuxième place avec Rs 1 milliard, précédant la France (Rs 742 millions), les Etats-Unis (Rs 634 millions) et l’Afrique du Sud (566 millions).  
Par ailleurs, Statistics Mauritius observe que les termes de l’échange (rapport entre l’indice des prix à l’exportation et l’indice des prix à l’importation) se sont légèrement détériorés au cours du troisième trimestre 2014, passant de 88,1 points à 87 points. Comparativement à son niveau pour la même période de 2013, les termes de l’échange ont baissé de 0,7 point.
Selon Statistics Mauritius, l’indice des prix à l’exportation n’a augmenté que de 0,7% pour la période juillet-septembre 2014, une hausse due principalement à la montée des prix des produits manufacturés. Par rapport aux données prévalant pour le trimestre correspondant de 2013, on observe un recul de 3,3% de l’indice. Pour ce qui est de l’indice des prix à l’importation, l’indice est passé de 119,4 points au deuxième trimestre 2014 à 121,8 points au troisième trimestre de la même année. L’indice a cependant subi un repli de 2,5% par rapport à son niveau du troisième trimestre 2013. Ce recul est expliqué, entre autres, par la baisse des prix des carburants et des produits alimentaires.