Maurice a sensiblement amélioré l’année dernière ses échanges commerciaux avec les deux blocs économiques régionaux que sont la Southern African Development Community (SADC) et le Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA). Le pays a également réduit son déficit commercial avec l’Afrique du Sud, le ramenant de Rs 5,6 milliards en 2014 à Rs 3,6 milliards en 2015.
Selon le bilan établi par Statistics Mauritius, la valeur totale des échanges avec les pays membres de la SADC s’est élevée à Rs 31,3 milliards l’année dernière, contre Rs 27,3 milliards en 2014. Les importations (de Rs 14,9 milliards à Rs 16,6 milliards) et les exportations (de Rs 12,3 milliards à Rs 14,7 milliards) se sont aussi accrues. Le déficit commercial avec le bloc de la SADC est passé de Rs 2,6 milliards à Rs 2 milliards.
Cette réduction est surtout le fait d’une meilleure performance de Maurice sur le marché sud-africain, No 1 en Afrique australe. Maurice a exporté pour Rs 7,5 milliards de produits sur ce marché en 2015, contre Rs 5,8 milliards en 2014. Nos importations de l’Afrique du Sud ont connu une légère baisse, passant de Rs 11,3 milliards à Rs 11,1 milliards. Les données officielles indiquent également une progression des échanges avec Madagascar. La Grande île a acheté pour Rs 5,6 milliards de produits locaux en 2015, contre Rs 5,3 milliards en 2014. Ses exportations vers Maurice se sont chiffrées à environ Rs 1,6 milliard l’année dernière par rapport à Rs 1,2 milliard l’année précédente. Maurice a aussi accru ses exportations vers les marchés angolais, seychellois, tanzanien, zambien et zimbabwéen. Les Seychelles ont vendu pour Rs 1,9 milliard (en particulier des produits de la mer) à Maurice en 2015, contre Rs 1,1 milliard en 2014.
En ce qui concerne le bloc du COMESA, le solde reste favorable à Maurice, soit environ Rs 1,9 milliard. Les exportations mauriciennes ont atteint Rs 8,2 milliards, par rapport à Rs 6,9 milliards en 2014. Le coût total de nos importations a été de l’ordre de Rs 6,2 milliards (+ Rs 1,1 milliard). Madagascar est largement en tête du groupe des marchés régionaux, nos exportations vers ce pays, comme souligné plus haut, se situant à Rs 5,6 milliards. Derrière, on retrouve les Seychelles (Rs 950,3 millions), le Kenya (Rs 778, 1 million), les Comores (Rs 193,1 millions) et le Zimbabwe (Rs 159,3 millions).
L’archipel des Seychelles est le premier fournisseur régional de Maurice avec un montant de Rs 1,9 milliard, précédant Madagascar (Rs 1,6 milliard), le Kenya (Rs 1,3 milliard), l’Égypte (Rs 818,3 millions) et le Swaziland (Rs 38,2 milliards). Selon Statistics Mauritius, il y a eu une hausse conséquente de nos exportations vers le Kenya (de Rs 163,6 millions à Rs 778,1 millions) et l’Égypte (de Rs 22,5 millions à Rs 110,7 millions) alors qu’au niveau de nos importations, les Seychelles et Madagascar se sont démarqués en valeur absolue. Le Zimbabwe et les Comores ont aussi affiché de bonnes performances.