Le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Cehl Meah, a estimé, hier, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, que la population mauricienne mérite mieux en politique. Il n’arrive pas, a-t-il dit, à distinguer qui de Navin Ramgoolam ou de Paul Bérenger est le Premier ministre et qui est le leader de l’opposition du pays.
«Je solliciterai une rencontre avec le président de la République la semaine prochaine pour réclamer son intervention pour le rappel du Parlement dans les plus brefs délais. Il faut que les travaux parlementaires soient mandatory, de telle date à telle date, avec des vacances raisonnables», a-t-il déclaré. Il s’est demandé quelle serait la situation dans le pays «si jamais Navin Ramgoolam et Paul Bérenger font une alliance et remportent les prochaines élections législatives.» «Sa pou enn kosmar terib pou la popilasyon», a-t-il déclaré.
M. Meah a également commenté d’autres sujets dont l’achat de nouveaux avions par Air Mauritius, le métro-léger, la violence à l’école. 
Auparavant, le leader du FSM a commenté l’agression israëlienne contre le peuple de Gaza, avant de demander au Premier ministre de ne pas se rendre aux Etats-Unis le mois prochain«pour serrer la main de Barack Obama». «Comme il l’avait fait pour le dernier Sommet du Commonwealth qui a eu lieu au Sri Lanka», a-t-il ajouté.