« Nou bizin aboli deklarasion kominote », a déclaré Pravind Jugnauth, leader du MSM, en parlant de la réforme électorale lors du congrès nocturne de son parti, ce vendredi 26 octobre, à Rivière du Rempart (no 7). « Nou pa le fer resansman pou diviz pei-la », a-t-il ajouté, « marke garde, nou pou fer eleksion kan nou pou deside ek dapre saki lalwa dir ».

Le leader du MSM a tenu à répondre à l’opposition qui, selon lui, a comme stratégie de « zet labou lor nou ». Durant son discours, axé plutôt sur un bilan général de son gouvernement, Pravind Jugnauth a fait l’éloge des développements des différents secteurs du pays, dont l’industrie sucrière, le logement, la santé et l’économie.

Commentant le meurtre du petit Ritesh Gobin, Pravind Jugnauth a soutenu que « sa kalite dimounn-la pa merit viv lor sa later-la ».

Pour le président du MSM, Showkutally Soodhun, « zordi lemond pe salie nou. Nou enn lexanp pou Lafrik ». Et de poursuivre : « Pravind [Jugnauth] al Lind pou al rod kas pou fer devlopman dan Moris. Navin al rod kas a letranze pou ki li ranpli so kof ».

Le ministre mentor, Anerood Jugnauth, a, lui, surtout comparé les réalisations de l’Alliance Lepep à celles du gouvernement travailliste. « Sa ki fer mwa sagrin, enn dimounn lor radio ti dir, lepok Ramgoolam ti pe viv pli bien. Get enn kou sa ki’nn fer depi 2014. Sakenn nou proze ena protestasion, injonksion. Apre zot dir gouvernman pa fer nanye. Pa ekout foste ! Pa les ou anbete par dimounn ».