L’ambassade de Chine à Maurice a fait don de 60 équipements sportifs destinés aux centres de femmes à travers le conseil national des femmes. Une cérémonie réunissant l’ambassadeur de Chine à Maurice, Li Li, et la ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, Fazila Daureeawoo, s’est tenue au siège du National Women Development Council, à Phoenix, la semaine dernière.
Ce don de la Chine a été rendu possible grâce à une convention cadre de coopération signée entre le conseil national des femmes et ce pays. Parmi les 60 équipements sportifs reçus, on compte des vélos d’intérieurs, des trépigneuses et des rameurs. Huit postes informatiques ont aussi été offerts.
Tout en remerciant la Chine pour ce geste, la ministre Daureeawoo a observé que « le sport est souvent relégué au dernier rang des priorités chez les Mauriciennes » alors que, selon elle, « il représente un tremplin vers l’émancipation des femmes ». Elle affirme avoir « peine à croire qu’en 2017, les femmes aient autant de difficultés à trouver leur place dans certains domaines qui, pendant longtemps, ont été réservés aux hommes ». Et d’ajouter : « Les croyances sont restées enracinées longtemps sur la fragilité du corps de la femme, qui devait servir, disait-on, à procréer, et non à lutter. »
La ministre Daureeawoo annonce que les équipements seront distribués dans les Women Empowerment Centres « pour l’épanouissement des femmes à travers l’île et pour promouvoir les bienfaits d’une vie saine à travers la pratique d’activités sportives par les femmes ». Elle indique que « les centres sont dédiés à l’émancipation sociale, économique et politique des femmes » mais servent aussi « à promouvoir une qualité de vie optimale pour nos citoyennes ».