Vikash Tatayah, Conservation Director à la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), vient d’organiser une rencontre avec des étudiants en Conservation Post-Graduate Diploma Course in Endangered Species Recovery ainsi que des membres de la MWF pour partager les hauts faits de sa visite aux États-Unis dans le cadre de l’International Visitor Leadership Program. Il a, entre autres, parlé du modèle américain en termes de la conservation de la biodiversité, qui pourrait être adopté par Maurice.
“C’est une expérience qui n’arrive qu’une fois dans une vie”, a-t-il déclaré au siège de la MWF à Vacoas. Devant un parterre d’invités comprenant des élèves de Conservation Post-Graduate Diploma Course in Endangered Species Recovery, des employés de la MWF et des volontaires des eco-tours proposés à l’île aux Aigrettes, de Katherine Fox, une représentante de l’ambassade américaine à Maurice, et de Tim Taylor, Chairman de la MWF, Vikash Tatayah a relaté les faits marquants de son périple de trois semaines, durant lequel il a rallié Washington, le Wyoming, Los Angeles et Las Vegas. Il est seulement le troisième Mauricien à être invité à participer à l’International Visitor Leadership Program. Ce programme envoie quelque 5,000 personnes par an aux États-Unis. Il s’agit de scientifiques dans plusieurs domaines touchant la conservation d’espèces endémiques, la conservation de l’eau ou encore les énergies propres. Des journalistes spécialisés dans le domaine ainsi que des documentalistes sont également régulièrement invités.